Johanna Elsig, la nouvelle tour de contrôle du MHSC | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Johanna Elsig, la nouvelle tour de contrôle du MHSC

Arrivée cet été au MHSC, la défenseur centrale de 29 ans n’a pas tardé à trouver ses marques au sein de l’effectif de Yannick Chandioux… au point d’en être déjà devenue un élément essentiel. Portrait

Du haut de son mètre 78, le titre de tour de contrôle apparaissait tout trouvé, et c’est sans doute pour cela qu’il a été choisi. Pour autant, l’influence et la prise de hauteur de Johanna Elsig sur le jeu montpelliérain est loin d’être uniquement dû à sa taille et à son bon jeu de tête. Il suffit d’observer sa faculté de commandement, son bon positionnement, la justesse de ses interventions et le calme qu’elle dégage dans ses relances, pour comprendre que la nouvelle défenseur du MHSC a quelque chose en plus. On ne passe pas 9 saisons à Potsdam, l’un des plus prestigieux (et des plus titrés) clubs du foot féminin allemand sans raison me direz-vous... Pour y parvenir, il faut avoir des capacités physiques, techniques, ainsi qu’une certaine culture de la gagne, qui colle tant au football allemand. 

Mon frère a été ma première idole.  je me suis beaucoup inspirée de lui

Mais pour Johanna, le foot est avant tout une histoire de famille. Née à Düren, une petite ville de l'ouest du pays, (à 45 minutes de Cologne) qui fut complètement détruite pendant la guerre avant d’être reconstruite dans les années 60 et qui vit aujourd’hui principalement de l'industrie du papier ; cette petite dernière d'une famille de trois enfants a d’abord et avant tout voulu suivre les pas de son frère. « Je suis très fusionnelle avec ma sœur et mon frère (respectivement de 9 et 6 ans et demi ses aînés NDLR). Si ma sœur a choisi le volley-ball, mon frère jouait au foot et je l’ai toujours suivi sur les terrains, au point de commencer à taper dans le ballon dès l’âge de 4 ans, explique Johanna Elsig. Il a été ma première idole. En plus, nous jouons au même poste nous avons un gabarit assez similaire donc je me suis beaucoup inspirée de lui. »

J'ai beaucoup apprécié ma vie à potsdam, mais j'avais vraiment besoin de découvrir autre chose

Si le frangin a arrêté le foot car il lui était devenu difficile de concilier ses études avec le ballon rond, Johanna a pour sa part continué à tracer sa route sur les pelouses germaniques « J’ai la chance d’avoir grandi dans une région qui comptait beaucoup d’équipes de jeunes parmi les plus performantes du pays. Il y avait beaucoup de clubs d'un très bon niveau, ce qui m'a permis de me confronter très vite à une opposition intéressante. » Recrutée par Leverkusen, à l'âge de 16 ans alors qu’elle avait jusqu’ici uniquement évolué avec les garçons, Johanna a été sacrée championne de D2 dès sa première saison avec le club de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, avant d’y découvrir la Bundesliga puis de rejoindre Potsdam en 2012 : « J'avais reçu une première offre de leur part que je n'avais pas pu accepter car je devais terminer mes études à Leverkusen, mais quand ils sont revenus à la charge pour me recruter, j'ai dit oui tout de suite car c'est vraiment l'un des tous meilleurs clubs du pays, raconte cette admiratrice de Per Mertesacker et Bastian Schweinsteiger. À l'époque, Potsdam jouait le titre national et disputait la Ligue des Champions chaque saison, (une compétition qu’ils ont d'ailleurs remportée à 2 reprises NDLR), donc c'était vraiment une très belle opportunité pour moi de progresser. » En tout, la défenseur internationale allemande y a passé 9 saisons, avant de rejoindre le MHSC cet été : « J'ai beaucoup apprécié ma vie là-bas. Potsdam, est une ville chargée d’histoire très agréable… Etant à proximité de Berlin, il y est aussi possible de faire un nombre incalculable de choses en dehors du terrain, mais j'avais vraiment besoin de découvrir autre chose. », analyse-t-elle simplement

je connaissais plusieurs joueuses qui évoluaient ici avant de signer, ce qui rend forcement les choses plus faciles pour moi, mais ce qui m'a avant tout convaincu de venir à Montpellier, c’est le projet global du club

Ce nouveau défi, Johanna l’a donc relevé à Montpellier. Et si elle a souvent voyagé en France pour rendre visite à son oncle et sa tante qui y résident, elle assure que ce choix n’avait rien de prémédité : « Mon rêve a toujours été de découvrir un autre championnat, explique celle qui était dans la liste des 23 Allemandes lors de la dernière Coupe du Monde en France et qui était sur le banc lors du match entre la Mannschaft et l’Afrique du Sud à La Mosson. « Il est certain que je connaissais plusieurs joueuses qui évoluaient ici avant de signer, ce qui rend forcement les choses plus faciles pour moi, mais ce qui m'a avant tout convaincu de venir à Montpellier, c’est le projet global du club. Il y a de l’ambition sportive, mais on sent vraiment que c’est comme une grande famille. Quand on voit par exemple que nous avons participé aux mêmes festivités que l'équipe masculine au moment de la photo officielle, c'est quelque chose de rare et qui est très intéressant à vivre. En plus, la région est magnifique.»

Côté terrain, Johanna n’a pas tardé à s’acclimater à sa nouvelle équipe. Titularisée lors de 8 des 9 rencontres du MHSC depuis le début de la saison, cette défenseur centrale dure dans les duels qui « n'aime pas abuser du jeu long, et préfère assurer par des passes courtes et construire de derrière » a vite trouvé ses marques au sein de sa nouvelle équipe, où elle a notamment pour mission d’encadrer la jeune garde montpelliéraine. « Ces deux dernières saisons, j’avais une mission un peu similaire à Potsdam et c’est un rôle que j’apprécie, explique-t-elle. C'est vraiment important pour les jeunes joueuses d'avoir des cadres sur lesquelles elles peuvent s'appuyer. Il est vital d'avoir un bon mélange entre les anciennes et les plus jeunes, parce que si vous êtes trop jeunes justement, ça devient très vite difficile. »

Aujourd’hui, nous avons grandi en tant qu'équipe

Depuis son poste au cœur de la défense montpelliéraine, Johanna Elsig participe activement au renouveau de son équipe qui vient d’enchaîner 3 victoires consécutives en championnat contre Saint-Etienne, Issy et Bordeaux : « Au début c'était difficile, on travaillait beaucoup mais les résultats n'étaient pas là. Après, il ne fallait pas oublier le fait qu'il y avait un nouvel entraîneur et beaucoup de jeunes joueuses ; Nous avions besoin de trouver nos repères, nos points forts et la meilleure façon d’exprimer nos qualités, explique la n°14 montpelliéraine. Je pense que le plus important de ces trois succès a été la victoire à Saint-Étienne. Le fait de l’emporter 2-1 alors que nous étions menées 1-0 à quelques minutes de la fin, nous a montré que si on se battait jusqu'au bout, on avait les moyens de réaliser de grandes choses. Cela a agi comme un déclic et c'est bien d'avoir pu enchaîner avec de bons résultats derrière. Aujourd’hui, nous avons grandi en tant qu'équipe. Tout le monde se connaît, ce qui est très important. »

Un match difficile nous attend, mais nous serons à domicile et je suis convaincue que si nous restons sur la dynamique, nous pouvons remporter les trois points

Prochaine étape ce vendredi soir contre le Paris FC, avec la volonté pour les Montpelliéraines d’enchainer un 4e succès de rang et de poursuivre ainsi leur remontée au classement : « Ce devrait-être à peu près le même genre de rencontre que face à Bordeaux il y a 2 semaines (succès 1-0 des Pailladines). Un match difficile nous attend, mais nous serons à domicile et je suis convaincue que si nous restons sur la dynamique, nous pouvons remporter les trois points. »

Si tel est le cas, Johanna ne manquera pas de continuer d‘arborer un large sourire, comme tout au long de cet entretien : « J'apprécie vraiment ma vie ici et ma nouvelle équipe, conclut-elle Il est évident aussi que quand on vient d'enchaîner trois victoires de rang le moral est encore meilleur. J'espère évidemment que ça va durer le plus longtemps possible. » Nous aussi !

Les Féminines du MHSC ont besoin de votre soutien pour cette rencontre importante. Réservez vos places dès maintenant en cliquant ici ! Rendez-vous vendredi soir à 18h30 à Grammont 

A lire également

27Jan2022

Équipe pro

Pour fêter le retour des abonnés et du public sans jauge au Stade de La Moson C'est une belle affiche qui attend les supporters montpelliérains avec la réception du LOSC !Le match : MHSC - LOSCDate : WE du 12/02/2022Heure : à déterminerLieu :
Lire la suite

25déc2021

Équipe pro

venez supporter votre équipe pour trois affiches de rêves réunies en une seule offre ! profitez du pack 3 matchs : MHSC - Lille, MHSC - Nice et MHSC - PSG pour clôturer la saison à domicile !    MHSC - LOSCDate : Weekend du 13 février
Lire la suite

26Jan2022

Équipe pro

Après la belle victoire (et une prestation personnelle remarquéE) face à l'AS Monaco et avant le déplacement à Marseille en Coupe de France, Arnaud Souquet a répondu aux questions de MHSCTV.Les 3 points de dimanche, le contenu, son niveau actuel
Lire la suite