Sans but, pas sans regrets | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Sans but, pas sans regrets

Tenus en échec par Reims ce dimanche à La Mosson (0-0), les montpelliérains traversent actuellement une série compliquée. Il faut continuer de travailler pour parvenir à inverser la tendance

AUTOUR DU MATCH : Retrouver une dynamique positive

Sur le papier, cette rencontre entre Montpellier et Reims avec tous d’une opposition entre deux clubs du ventre mou. Cela dit, elle n’était pas sans intérêt pour autant. En effet, si les Montpelliérains semblaient difficilement pouvoir viser plus haut que ce fameux ventre mou, ils pouvaient en revanche encore descendre au classement. Au sortir d’une série de deux défaites consécutives contre Brest et Marseille et au cœur d’une phase retour extrêmement compliquée où ils ont déjà perdu 8 fois et où ils n’ont pris que 10 points (contre 31 lors de la phase aller), il apparaissait plus qu’urgent pour les hommes d’Olivier Dall Oglio de relever la tête pour essayer d’enfin enclencher une nouvelle dynamique. L’enjeu ? Honorer ce maillot jusqu’au bout et ne pas terminer la saison un sacré mal de tête. Pour ce faire le technicien pailladin avait choisi de faire d’aligner le même onze de départ qu’à Marseille avec le quatuor Wahi – Mavididi – Savanier, Mollet pour animer le secteur offensif et donc de miser sur une réaction collective. Rémy Cabella débutait donc sur le banc. Du côté des Rémois, l’objectif était simple : en cas de victoire, les Champenois (13ème avec 36 points), se rapprocheraient de plus en plus de la barre des 40 points, donc du maintien. Impossible enfin de démarrer le compte-rendu de cette rencontre sans évoquer le moment fort en émotion au coup-d'envoi. En effet, c'est Karim Aït-Fana, buteur décisif lors du match contre Lille qui a donné le coup-d'envoi fictif de la rencontre dans le cadre des festivités liées aux 10 ans du titre. Un moment forcément particulier. L'autre moment d'émotion, plus triste celui-ci fut la minute de silence à la mémoire de René Andréo, ancien joueur et éducateur du club, disparu en fin de semaine.

LE MATCH : MHSC 0-0 STADE DE REIMS

S’il y avait de l’envie, la première période était à l’image de ce que l’on voit ces dernières semaines : de la possession, oui (58,9% contre 41,1 en faveur des Montpelliérains à la pause), mais beaucoup de passes latérales et trop peu de verticalité pour se créer des occasions. Côté occasions justement, mise à part une frappe de Savanier hors cadre (4e) et globalement une grosse séquence de pression montpelliéraine sur les 10 premières minutes, les Pailladins buttaient sur une équipe champenoise loin d’être géniale mais bien en place. Les Rémois se créaient même les opportunités les plus franches comme sur cette frappe de Van Bergen à l’issue d’un contre (qui était captée par Bertaud 19e), ou sur cette frappe de Lopy détournée en corner (30e). Le portier montpelliérain se montrait même une nouvelle fois décisif en repoussant de fort belle manière une frappe de Cajuste consécutive à un centre (39e). D’une astucieuse frappe lobée, Florent Mollet se créait tout de même la dernière opportunité du 1er acte en faveur des Héraultais mais l’inquiétude était de mise dans les travées de La Mosson à la pause.

D’emblée, Elye Wahi se créait une grosse occasion sur une ouverture de Léo Leroy, mais Rajkovic s’interposait brillamment (55e). Dans la foulée, Olivier Dall’Oglio lançait Rémy Cabella et Joris Chotard, en lieu et place de Florent Mollet et Léo Leroy. Si Zenelli était tout proche d’ouvrir le score (64e), les Pailladins s’enhardissaient. Cabella et Savanier notamment, multipliaient les courses... Ça sentait le KO, d’un côté comme de l’autre : Bertaud était encore décisif devant Kebbal (70e) ; trois minutes plus tard, Rémy Cabella créait un bon décalage plein axe, mais la frappe de Mavididi, trop écrasée, finissait dans les gants de Rajkovic (73e). Les Montpelliérains tentaient, re-tentaient, mais ne semblaient pas dans un bon jour. Si Elye Wahi se créait une dernière opportunité sur une superbe frappe détournée en corner par le gardien serbe de Reims, il faut bien aussi reconnaitre que les Rémois ont eu de très grosses opportunités en contre en fin de rencontre, qu’ils n’ont heureusement, pas converties. Au final, les Pailladins et leur public ne peuvent évidemment pas se satisfaire de cette nouvelle contre-performance à domicile, eux qui n’ont plus gagné à la maison depuis le 23 janvier dernier contre Monaco. Ça commence à faire beaucoup, c’est inquiétant, mais il faut rester solidaires et continuer à travailler. Ça va bien finir par tourner…

La fiche technique

Dimanche 17 avril.
32ème journée de Ligue 1 Uber Eats.

Stade de La Mosson.

Mi-temps : 0-0
Score final : 0-0
Arbitre : M. Gautier.

 
Reims : Foket (70e), Rajkovic (87e).
 

MHSC : Bertaud - Souquet, Esteve, Sakho, Cozza - Ferri, Leroy (Cabella 57e) - Mollet (Chotard 57e), Savanier (cap, Germain 74e), Mavididi (Makouana 90e+1) - Wahi. Entraîneur : Olivier Dall'Oglio.

STADE DE REIMS : Rajkovic - Faes, Foket (Gravillon 72e), Munestsi - Bussi, Lopy, Matusiwa, Konan - Cajuste (Locko 82e) - Kebbal (Doumbia 72e), Van Bergen (Zeneli 46e) . Entraîneur : Oscar Garcia.

 

A lire également

27juin2022

Supporters

LA CAMPAGNE D'ABONNEMENT DÉBUTERA LE MARDI 28 JUIN sur la billetterie en ligne et au Club House du MHSC à Grammont ! LE CALENDRIER DES ABONNEMENTSA partir du mardi 28 juin 2022 sur la billetterie en ligne du clubau Club House du MHSC à
Lire la suite

29juin2022

Équipe pro

Le jeune milieu de terrain (20 ans) a étendu son engagement avec le Montpellier Hérault Sport Club.Le MHSC est heureux d'annoncer la prolongation de contrat de son milieu terrain. Formé au club,  Joris avait été le 3ème plus jeune
Lire la suite

28juin2022

Féminines

Le club montpelliérain annonce ce jour la signature de la joueuse de 24 ansFormée à l’OL où elle est arrivée à l’âge de 9 ans, cette gardienne moderne dotée d’une bonne technique et habile sur les sorties aériennes a choisi le
Lire la suite