Frédéric Mendy : « Encore une grosse marge de progression » | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Frédéric Mendy : « Encore une grosse marge de progression »

Promu entraîneur de l'équipe féminine du MHSC en juillet dernier, l’ancien défenseur montpelliérain tire le bilan de la première moitié de saison et se projette sur l'avenir à commencer par le déplacement à Yzeure ce dimanche (14h30) dans le cadre des 16e de finale de la Coupe de France

En premier lieu, quel bilan tirez-vous de la première moitié de saison de l’équipe ?
On peut dire que le bilan est bon, mais avec quelques regrets tout de même. Nous sommes partis avec un groupe renouvelé, nous avions tous une connaissance du potentiel de ce groupe et de la qualité du championnat mais, nous n'avions pas non plus, mon staff et moi-même, une grande expérience puisque c'est notre première saison commune à la tête de l'équipe. Je pense que nous nous en sommes globalement bien tirés. Concernant les résultats, il y en a deux qui nous font défaut à savoir la défaite à Bordeaux (0-1 le 14 septembre, 3e journée) et 1e nul concédé à Soyaux (1-1 le 12 octobre, 5e journée). En interne, avec les joueuses et le staff, nous en parlons souvent. On pourrait aussi évoquer le nul concédé à domicile contre Guingamp (1-1 le 27 novembre 10ème journée) mais je pense qu'il y a quand même globalement beaucoup de positif dans le travail effectué au quotidien, dans les résultats, dans le jeu et dans l'état d'esprit…

Le groupe, justement, a beaucoup évolué à l'intersaison. Comment le jugez-vous ?
Comme dans tous les groupes, il y a des éléments qui jouent beaucoup, d'autres qui jouent moins, d'autres qui ne jouent pas du tout, mais, avec le staff, nous considérons que, quel que soit leur temps de jeu, toutes les joueuses ont la même importance et sont traitées de la même façon. Si je pousse la démonstration, je dirais même que celles qui ne jouent pas sont peut-être plus importantes que celles qui jouent car ce sont les joueuses qui jouent moins qui poussent celles qui jouent à être meilleures pour ne pas se faire prendre leur place. C'est ce qui est intéressant dans ce groupe, tout le monde tire dans le même sens et veut aller vers le haut. Ce groupe veut constamment s'améliorer et nous allons continuer à le faire sur la deuxième partie de saison car beaucoup de travail reste à accomplir.

en terme d'état d'esprit, Les filles veulent gagner et ça, ça me plaît !

En quoi cette équipe a-t-elle le plus progressé depuis votre prise de fonction ?
Dans le jeu d'abord. On a changé de système et les filles se sont bien adaptées que ce soit lorsqu'on est passé en 4-4-2 ou lorsqu'on est revenu au 4-3-3. Bien sûr, il y a encore des améliorations à apporter, c'est certain, mais je pense que les filles ont progressé tactiquement et physiquement parce qu'elles font quand même beaucoup d'efforts répétés pendant un match ; nous leur en demandons beaucoup. Mais, avant de parler de progression, je tiens à parler d'état d'esprit. Les filles veulent gagner et ça, ça me plaît !

On doit gagner en constance dans la performance pendant le match

En quoi l'équipe doit-elle progresser ?
On doit être plus ‘’tueur’’ devant le but. On doit aussi gagner en constance dans la performance pendant le match. On doit moins avoir de baisses durant une même rencontre. Après, on peut clairement s'améliorer dans tout, que ce soit au niveau de la fluidité dans le jeu, offensivement et défensivement. Ce groupe a encore une grosse marge de progression

Quel est le match qui vous a semblé le plus abouti ?
Il y a bien évidemment la victoire à Marseille (3-0 le 16 novembre, 9ème journée) où je nous ai trouvé constant du début jusqu'à la fin, mais je trouve qu'un match comme Metz (victoire 3-0 le 9 octobre, 6e journée), même si on ne débloque le compteur qu'en fin de première période, était intéressant, tout comme notre première demie heure sur le terrain du PSG (1-1, 11ème journée le 7 décembre). Pour résumer, j'ai trouvé des parties de matchs très intéressantes, mais, plutôt que de citer un match en particulier, je préfère me focaliser sur la progression globale de l’équipe.

La réaction contre le PSG (1-1) après le nul concédé à domicile contre Guingamp n’est-elle pas la preuve de la force de caractère de ce groupe ?
Ça peut paraître bête de le dire après, mais, avec le staff, nous étions sûrs que nous allions ramener un résultat de Paris, même après l'ouverture du score du PSG. Nous étions allés là-bas pour gagner, c'est vrai que nous avons été menées mais, même si, à la fin, les Parisiennes ont une très belle occasion de but, je pense que, sur l’ensemble du match, ce point est mérité. On peut même être à la fois être content et déçu parce qu'il y avait peut-être la place pour gagner.

Vous vivez votre première saison à la tête de l'équipe féminine du MHSC. Comment trouvez-vous ce championnat de D1 ?
Je suis ce championnat de France de D1 féminine depuis je suis arrivé ici en tant que joueur (durant l'été 2004) et pas seulement depuis ma nomination. Depuis cette période, j'ai vu une belle évolution positive du football féminin français, en termes de qualité des joueuses d'abord Je constate aussi que ce championnat est beaucoup plus homogène qu'il ne l'était par le passé. Même s'il y a des équipes qui sont un peu plus décrochées que les autres dans un sens comme dans l'autre, on ne voit plus autant de scores aussi larges. Ça rend le championnat très intéressant et, si on continue dans cette voie, ce sera très positif pour l’attrait de la compétition, pour les clubs et pour les spectateurs aussi.

Le plus important n'est pas notre adversaire mais nous et le jeu que l'on doit produire

Quels sont vos objectifs pour la deuxième partie de saison ?
Les objectifs n'ont pas changé et ils seront toujours les mêmes : continuer à avancer et gagner le plus de matchs possibles, que ce soit en championnat ou en coupe de France. Aujourd'hui, nous sommes 4ème et, si nous pouvons aller chercher la troisième voire la deuxième place, nous allons tout donner pour y parvenir.

Un petit mot sur le match de Coupe de France qui se profile ce dimanche contre Yzeure ?
Nous avons commencé à observer cette équipe d’Yzeure depuis pas mal de temps déjà puisque le tirage au sort a été effectué avant la trêve de Noël. C'est une bonne équipe de D2 avec des qualités dont nous devons nous méfier, après, ça c'est le rôle du staff. Les joueuses doivent avant tout se concentrer sur elles-même et sur notre jeu. Le plus important ce n'est pas l'adversaire c'est nous et le jeu que l'on doit produire.

À l'heure des voeux, que peut-on vous souhaiter et quel message souhaitez-vous faire passer au groupe avant cette deuxième partie de saison ?
Aux joueuses je leur dirai simplement de continuer à travailler dans l'état d'esprit qui est le leur depuis début de saison et de continuer à prendre du plaisir. Pour ce qui est des vœux, je dirai simplement que mon staff reste comme il est. Je leur en demande beaucoup j'en ai conscience, mais ils répondent toujours présents, il faut le souligner. Tous mes vœux de santé pour tous les membres du groupe et leurs proches. C'est le plus important

Heureux dans votre costume d'entraîneur de l'équipe féminine du Montpellier Hérault Sport Club ?
Je suis heureux de nature mais c'est vrai qu'ici, c'est encore mieux. Je suis heureux de me retrouver ici dans le vestiaire tous les matins avec des gens qui sont passionnés, passionnants et qui donnent envie de se surpasser, aussi bien le staff que les joueuses. C'est agréable de travailler dans des conditions pareilles.

Yzeure, avec deux visages connus

Relégué en D2 à l’issue de la saison 2013-2014, le FF Yzeure Allier Auvergne occupe actuellement la 3e place du groupe B de l’antichambre de l’élite à 3 points du 2ème, Le Havre et à 4 du leader, l’AS Saint-Etienne. A noter que les Auvergnates comptent dans leurs rangs 2 anciennes Montpelliéraines, Ophélie Meilleroux (83 matchs sous le maillot héraultais entre 2010 et 2014) et Cloé Bodain, formée au club et capitaine de l’équipe U19 montpelliéraine, vainqueur du championnat excellence en 2017.

 

A lire également

24Jan2020

Équipe pro

Dix jours après la venue de dijon, les trouvailles avec la mosson ne tardent pas. Les Pailladins vous donnent rendez-vous dès le mercredi 5 février à 19h pour la réception des LOrrains dans le cadre de la 23ème journée de Ligue 1 conforamavenez
Lire la suite

22Jan2020

Équipe pro

LEs matchs s'enchainent à La Mosson. Quatre jours après Metz, Les Pailladins vous donnent rendez-vous dimanche 9 février à 15h pour la réception des Stéphanois dans le cadre de la 24ème journée de lIgue 1 conforama. Venez nombreux
Lire la suite

25Jan2020

Équipe pro

Buteur sur coup-franc pour l'ouverture du score puis passeur sur le second but de son équipe, Florent Mollet a guidé le MHSC vers son cinquième succès consécutif, le troisième en championnat. AUTOUR DU MATCH : trophée et solidaritéUne
Lire la suite