Festival offensif et qualification pour le MHSC face à Caen ! | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Festival offensif et qualification pour le MHSC face à Caen !

Au terme d'une soirée parfaite et riche en émotions, le MHSC a validé son ticket pour les huitièmes de finale de la coupe de france. 

AUTOUR DU MATCH : On joue la coupe à fond

Il fallait remonter au 16 mars 1996 pour retrouver la trace d'un match entre Montpellier et Caen en Coupe de France à La Mosson. Ce soir-là, c'est un certain Vincent Petit qui avait offert la victoire et la qualification aux siens sur la plus petite des marges. (1-0). 24 ans plus tard, cette affiche entre Languedociens et Normands était la première à domicile de l'année 2020 pour les Héraultais. À cette occasion, Michel Der Zakarian – présent dans l'effectif montpelliérain en tant que joueur lors de ce fameux match d’il y a 24 ans et devenu aujourd'hui l'entraîneur du club pailladin – avait aligné son équipe quasiment type du moment, en tenant compte bien sûr de la blessure de Pedro Mendes, remplacé en charnière centrale par Damien le Tallec, lui-même suppléé au milieu de du terrain par Jordan Ferri qui fêtait là sa première titularisation depuis sa blessure en octobre dernier (après avoir connu deux entrées en jeu intéressantes à Reims Sainte-Anne et à Amiens). De son côté, l'entraîneur caennais Pascal Dupraz avait lui aussi très peu fait tourner et affirmé avant la rencontre sa volonté de jouer la Coupe à fond. Seul changement notable, la présence dans les buts de l'ancien gardien ruthénois et habituelle doublure de Rémy Riou, Erwin Zélazny.

LE MATCH : MHSC 5-0 SM Caen

Sérieuse. Voilà le qualificatif le plus approprié pour qualifier la prestation héraultaise ; car si on excepte une frappe de Pi sur le poteau de Rulli (11e), puis une tentative de Jeannot à côté (19e), les Caennais ont ensuite subi la loi de Montpelliérains grandement inspirés. Passé un premier frisson sur coup franc de Mollet repris à côté par Laborde (8e), le public pailladin a pu exulter dès la 23e minute de jeu : Faute sur Gaëtan Laborde dans la surface, et Téji Savanier transformait le penalty indiscutable qui s’en suivait sans trembler pour ouvrir le score (1-0, 23e). Cohérants jusqu’ici, les Caennais venaient de prendre un sacré uppercut. Ils en encaissaient un second un quart d’heure plus tard lorsque sur un centre de Mollet remis plein axe par Delort, Gaëtan Laborde doublait la mise (2-0, 37e), puis un troisième 5 minutes avant la pause : Suite à un coup de pied arrêté puis à une remise dans la surface de Souquet, Andy Delort inscrivait le 3e but d’une tête renversée (3-0, 40e). Le résultat était net et sans bavure et venait récompenser une première période languedocienne très accomplie sur le plan de la qualité de jeu. Un festival offensif appelé à se poursuivre après la pause, surtout après l’expulsion du Caennais Pi pour un second carton jaune consécutif à une faute grossière sur Ferri (43e).

Ce fut chose faîte peu avant l’heure de jeu lorsqu’après plusieurs opportunités repoussées sur la ligne, Florent Mollet était récompensé de sa belle prestation en inscrivant le 4e but (58e). Andy Delort l’imitait 6 minutes plus tard de la tête sur un centre parfait de Souquet (5-0, 64e). Le public de La Mosson savourait et pouvait se lever comme un seul homme pour saluer l’entrée de Souleymane Camara, devenant à cette occasion le joueur le plus capé de l’histoire du club (lire ci-dessous). Comme un clin d’œil du destin, le jeune Thibaut Vargas faisait lui ses premiers pas sous le maillot héraultais en match officiel quelques minutes plus tard. Une petite histoire dans l’histoire venue conclure une soirée parfaite. La qualification en poche, le MHSC va donc poursuivre sa route en Coupe de France avec une prochaine étape le mardi 28 ou le mercredi 29 janvier prochain. En attendant, rendez-vous dès samedi prochain à La Mosson pour la venue de Dijon en Championnat. On vous attend nombreux pour soutenir les Pailladins !

La fiche technique

Dimanche 19 janvier 2020.
16ème de finale de Coupe de France.

Stade de La Mosson.

Mi-temps : 3-0
Score final : 5-0
Arbitre : M. Léonard.

MHSC : Savanier (pen, 23e), Laborde (37e), Delort (40e, 64), Mollet (58e).
MHSC : Ferri (22e), Le Tallec (50e); Caen: Pi (32e).
Caen: Pi (43e, 2ème avetssement).

MHSC : Rulli - Congré, Hilton, Le Tallec - Souquet, Ferri (Sambia 65e), Savanier, Oyongo (Vargas 77e) - Mollet - Laborde, Delort (Camara 72e). Entraîneur : Michel Der Zakarian.

SM CAEN (L2) : Zélazny - Vandermarsch, Yago, Rivierez, Mbengue - Deminguet (Beka 65e), Oniangué, Pi - Moussaki (Repas 69e), Jeannot, Kyeremeh (Armougom 59e). Entraîneur : Pascal Dupraz.

 

Le fait du match : Un nouveau record pour un homme en or

C'était donc pour ce dimanche. Une semaine après avoir égalé le record de Pascal Baills en entrant en jeu à Amiens, Souleymane Camara est devenu ce 19 janvier contre Caen, le joueur ayant porté le plus de fois le maillot du MHSC dans sa carrière en l'endossant pour la 430e fois en match officiel. Le moment tant attendu et si émouvant est intervenu à la 72e minute de jeu lorsque l'entraîneur montpelliérain, Michel Der Zakarian, l’a fait entrer en jeu en lieu et place d'Andy Delort. Un moment chargé d'émotions qui vient récompenser un joueur hors-pair qui a tout connu au sein du club montpelliérain : De la Ligue 2 au titre de Champion de France en passant par la Ligue des champions – lors de laquelle il avait d'ailleurs marqué le but de l’égalisation à Schalke 04 (2-2) – mais aussi les moments de galère de notre club, passés à lutter pour ne pas descendre. Des moments au cours desquels Souley ne s'est jamais caché et où, sans jamais se départir de son éternel sourire, il a toujours su se battre répondre présent, guider les jeunes et montrer l'exemple. Si cette entrée peut paraître anecdotique pour ceux qui ne sont pas supporters montpelliérains, elle est pour chacun d'entre nous un moment à part…. Parce que, comme Pascal Baills avant lui – qui a détenu ce record pendant plus de 20 ans – , Souleymane Camara incarne à merveille les valeurs du MHSC. Celles du travail, du combat, du don de soi, de l'amour du maillot mais aussi de l'humilité et du respect. Parce qu'en plus d'être un très bon joueur de football notre Camaradona (du nom de la chanson qui lui a été dédiée par nos supporters) est avant tout un homme bien. Bravo à toi Souley ! En espérant que tu agrandisses encore ce chiffre de 430 matchs sous notre maillot, car la saison est loin d'être finie. Chapeau Monsieur !

A lire également

20fév2020

Équipe pro

LE 14 mars prochain (17h30), le mhsc recevra l'actuel dauphin du psg en tête du championnat, dans le cadre de la 29ème journée de lIgue 1 conforama. Venez nombreux soutenir les Montpelliérains ! Les infos billetterie sont ici  
Lire la suite

06fév2020

Équipe pro

LE 29 février prochain (20h), après deux déplacements consécutifs, le mhsc retrouvera son stade de la mosson avec la réception ru rc strasbourg alsace dans le cadre de la 27ème journée de lIgue 1 conforama. Venez nombreux soutenir les
Lire la suite

24fév2020

Équipe pro

Ce samedi, le MHSC s'est incliné à Angers (1-0) dans le cadre de la 26r journée de Ligue 1 Conforama. Retour en images[[nid:21989]]
Lire la suite