Bryan Dabo : « On se sent quand même davantage libérés » | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Bryan Dabo : « On se sent quand même davantage libérés »

Auteur du deuxième but pailladin (son quatrième personnel de la saison) samedi soir face à Lille en bon filou des surfaces, Bryan Dabo revient sur la prestation du MHSC face aux Dogues ainsi que sur la forme du moment de l'équipe.

Bryan, on peut dire que vous avez marché sur l'eau lors de ce match face à Lille samedi ?
Sans faire de jeu de mot avec la pluie, oui on a marché sur l'eau. Après, cela n'a pas été un match qu'on nous a donné car on n'a pas connu la même première période que celle d'Angers. On tâtonnait un peu. Par contre, on est revenu après le repos en faisant ce qu'on sait faire de bien, comme à Angers : très forts dans les duels, du jeu vite vers l'avant, efficaces sur les coups de pieds arrêtés et dans les transitions offensives. Il faut continuer dans cet état d'esprit. Il y a une synergie qui a pris avec ce groupe, on ne s'attendait peut-être pas que ça prenne aussi vite. Cependant, il faut quand même rester humbles car on sait qu'en un match, et avec une défaite, on peut tout remettre en cause. Si on continue avec cet état d'esprit et avec la qualité de jeu, je pense tout de même que cela peut-être pas mal.

Vous avez pris le temps de faire craquer les Lillois, c'est ça ?
Oui, on ne s'est pas affolé. Bizarrement, on a fait ce qu'on ne savait pas faire en début d'année. Quand on avait la possession, on déjouait, on se prenait des contres et des buts. Là, on est un peu plus patients, on a des schémas un peu plus définis et ça nous réussit. Il faut continuer, on est libérés, offensivement les attaquants marquent, les milieux marquent... Si même les remplaçants et les jeunes comme Ellyes Skhiri commencent à marquer ça va faire beaucoup ! Plus sérieusement, on se sent quand même davantage libérés.

quand on est rigoureux comme samedi soir on n'a rien à craindre. même si ça reste des paroles. Les actes, c'est sur le terrain.

Tu disais que vous réussissaient à faire ce que vous ne saviez pas faire en début de saison, est-ce un notamment grâce à la variété dans le jeu que le coach vous a demandée de mettre depuis qu'il est arrivé ? On n'a plus cette impression de possession de balle stérile et que vous pourriez jouer 120 minutes sans réussir à marquer comme sur certaines rencontres ...
C'est vrai que quand on regarde le match, on voit un Montpellier avec plusieurs facettes dans son jeu. On est capables de marquer avec la possession, sur coup de pied arrêté et sur contre attaque avec des joueurs qui vont vite vers l'avant. Donc c'est vrai qu'on est beaucoup plus dangereux qu'en début de saison mais il y a toujours ces petits rappels comme à Angers où on prend deux buts et quand on n'est pas loin de laisser filer le match. Ça nous fait prendre conscience de la réalité de la Ligue 1. Quand on est rigoureux comme samedi soir, on n'a rien à craindre, même si ça reste des paroles. Les actes, c'est sur le terrain.

C'est bien beau de demander de la variété dans le jeu, Frédéric Hantz a dû vous demander d'autres choses à mettre en œuvre, autant faut-il être capable de le faire sur le terrain. C'est quoi qui fait que ça fonctionne ? Il est efficace dans son discours et vous avez vraiment eu envie de montrer que vous étiez capables de faire autre chose que ce que vous avez montré durant quelques mois cette saison ?
C'est paradoxal car le coach, lui, il a certains plans de jeu et on ne marque pas forcément dans les schémas du coach. Des fois oui. Ce soir je marque suite à un coup de pied arrêté, Kévin marque sur un centre, Ellyes sur un centre, donc on marque deux fois dans le jeu et une autre sur phase arrêtée. Le coach n'est pas stéréotypé en disant qu'on doit marquer de telle façon ou en passant sur les côtés. Non, on a plusieurs systèmes, qui marchent, et c'est à nous de continuer comme ça. Après, on ne se prend pas forcément la tête, en ce moment on joue un football simple et qui est efficace. C'est à nous de garder cette efficacité car on sait que quand on complique trop le foot ça part en biberine.

On pourrait penser que c'est un très bon moment pour les affronter, mais il n'y a jamais de moment rêvé pour jouer le psg.

Pas d'enflammade dans le vestiaire on imagine  sachant d'où vous venez ? Est-ce que vous êtes cependant prêts à vendre un peu de rêve aux supporters en leur donnant des raisons de croire en une possible victoire face au PSG samedi prochain ?
On peut essayer de les faire rêver, oui ! Mais on ne se prend pas pour ce qu'on n'est pas. Ça va être très, très difficile. On va bien voir comment ça va se passer mais, déjà, si on garde cette rigueur qu'on a eu samedi... Lille a fait match nul là-bas, donc pourquoi pas tirer un nul nous aussi, voire gagner si on garde notre état d'esprit et notre rigueur ?

Pour eux, le match contre le MHSC se situera entre une demi-finale de Coupe de France à Saint-Etienne en milieu de semaine et quelques jours avant leur match retour face à Chelsea en Champion's League... C'est le moment ou jamais, non ?
Oui, on pourrait penser que c'est un très bon moment pour les affronter, mais il n'y a jamais de moment rêvé pour jouer le Paris Saint-Germain parce que c'est une équipe exceptionnelle. Elle fait partie des 10 meilleures équipes du monde. C'est à nous de savoir ce qu'on veut. On joue un maintien, si on gagne là-bas on aura fait un très gros pas vers le maintien. Eux jouent des choses différentes, à nous d'aller essayer des les titiller. Mais comme je l'ai déjà dit, il y a des paroles et ça va rester les actes qui vont définir nos paroles sur le terrain.

Le Parc, ça doit rester un bon souvenir pour toi. C'est dans ce stade où tu avais débuté en pro il y a quelques années... Comme tu es de retour sur le tableau d'affichage comme buteur, peut-on espérer un nouveau but à Paris ?
Non mais attend... Déjà, je crois qu'il me manque deux buts pour être à égalité avec le meilleur buteur du club. Je ne vais pas marquer à chaque match ! Même si cela serait une satisfaction personnelle de marquer, je suis quand même plus content pour l'équipe que pour moi-même quand cela arrive.

Tu permettras qu'on s'enflamme un peu après avoir mangé notre pain noir durant de longs mois cette saison ?
Je peux le comprendre, il n'y a pas de souci.

Au fait, c'était quoi cette célébration de but face à Lille ? On t'appelle El Guitarero désormais ou tu vas nous faire autre chose la fois prochaine ?
Cette célébration, c'était parce que mon instrument préféré est la basse et c'est un clin d'oeil qui fait référence à une chanson : « Fais le mouv » du rappeur MHD.

Bon on est marron pour El Guitarero, on ne peut quand même pas te surnommer El Basisto... ça fait trop barre de céréale !
Non, non,  je n'aime pas trop, ni El Guitarero, je préfère Bryanair (rires) ! Ou alors Bryanair El Guitareroooo...

Ok, mais à toi alors de mettre de nouveaux coups de teston pour faire trembler les filets pour qu'on adopte Bryanair et qu'on se maintienne en L1...
Ok, ne vous inquiétez pas ! Je vais essayer. Sinon d'autres se chargeront de le faire pour moi.


 

A lire également

02juin2022

Supporters

LA CAMPAGNE D'ABONNEMENT DÉBUTERA LE MARDI 28 JUIN sur la billetterie en ligne et au Club House du MHSC à Grammont ! LE CALENDRIER DES ABONNEMENTSA partir du mardi 28 juin 2022 sur la billetterie en ligne du clubau Club House du MHSC à
Lire la suite

21juin2022

Équipe pro

Le jeune latéral gauche (24 ans) débarque en prêt au MHSC, en provenance du Club Bruges (D1 belge)En pleine reconstruction de son couloir gauche défensif après les départs de Mihailo Ristić et Ambroise Oyongo, le MHSC officialise aujourd’hui l
Lire la suite

17juin2022

Équipe pro

La LFP vient de révéler le calendrier de la prochaine saison de Ligue 1 Uber eatsPour le MHSC, la saison 2022-2023 débutera le week-end du 7 août 2022 avec la réception de l'ESTAC Troyes. Cette saison que l’on espère réussie se clôturera
Lire la suite