Manon Uffren, partie pour mieux revenir

Prêtée à Dijon de janvier à juin dernier, la milieu de terrain de 20 ans a retrouvé le MHSC avec bonheur et ambition cet été. Avant le déplacement à Rodez ce dimanche (15h), elle revient sur cette aventure en Bourgogne et se confie sur son bonheur de retrouver le club pailladin.

A 20 ans, Manon Uffren est sans doute trop jeune pour évoquer le film d’Étienne Chatiliez avec Eddy Mitchell, sorti en 1995, soit 2 ans avant sa naissance, mais une chose est sûre, son titre « Le bonheur est dans le pré (ou plutôt le prêt) » lui irait comme un gant... Il faut dire que si son visage juvénile, ses longs cheveux noirs et son sourire n’ont pas changé, Manon, elle, a bien mûri après son passage en Bourgogne où elle a été prêtée de janvier à juin dernier. « Au début c'était dur, ce n'est pas la même vie, pas le même temps non plus et ça y fait beaucoup car je suis du Sud. Cela dit, niveau foot cela allait très bien. Je jouais tous les matchs, je me sentais bien. »
Un bol d’oxygène après une première partie de saison difficile. « Je n'avais plus beaucoup de temps de jeu à Montpellier, d'autant que l'équipe de DH n’existait pas encore et j'avais vraiment envie de jouer. Mentalement c'était difficile de ne plus être sur le terrain, de ne plus ressentir ces sensations-là le week-end ; C'est pour cela que j'ai décidé de partir. Avec le recul cela m’a fait beaucoup de bien. Je ne pouvais pas aller dans un autre club de D1 et le défi proposé par Dijon, à savoir de jouer la montée en D1 m’a plu. »

C'est ici que je voulais signer

En D2 – « Un championnat qui a beaucoup progressé par rapport à mon dernier passage il y a 4 ans avec Monteux » –  la native d’Avignon a enchaîné les matchs et montré que son pied gauche de velours avait encore de beaux jours devant lui. « Cette expérience, le fait d'être loin de chez moi et d’évoluer dans un contexte différent, ça m'a endurci au niveau du caractère ; j'en avais besoin j'ai appris beaucoup de choses. Ce prêt m'a fait grandir. »
Du temps de jeu, des buts et quelques passes décisives plus tard, Dijon a loupé la montée en D1 pour un seul petit point et Manon s’est relancée ; suffisant pour convaincre le MHSC de lui offrir un contrat cet été. « Au fond de moi, j'espérais revenir et signer ce contrat pro avec le MHSC est vraiment une fierté. C'est ici que je voulais signer. Je me sens plus prête aujourd'hui à jouer en D1 que ce que je l'étais avant mon départ à Dijon, que ce soit physiquement ou mentalement. Je suis plus prête à aller au combat et à me faire violence, ce qui, je dois le reconnaître, était mon point faible. »
Dans la foulée d’une bonne préparation, cette milieu axiale au bon jeu long et à la grande qualité technique a participé à 3 rencontres de championnat sur 4 depuis le début de la saison contre Albi, l’OM et Lyon. L’occasion de montrer qu’elle peut assurément apporter un plus au collectif héraultais. « J'ai fait une bonne préparation et j'espérais avoir le temps de jeu ce qui est le cas. Le coach me fait confiance, je suis contente et désormais c’est à moi de continuer à travailler pour avoir le plus de temps de jeu possible et que l'équipe aille le plus loin possible dans toutes compétitions dans lesquelles elle est engagée. »

chaque joueuse peut apporter un plus lorsqu'on fait appel à elle et c'est ce qui fait la force de notre groupe

L’équipe justement, la n°26 en pense le plus grand bien, elle qui la redécouvre depuis cet été. « J’ai évidemment continué de suivre leur parcours en fin de saison dernière car Montpellier est un club auquel je suis très attachée, explique-t-elle. Concernant cette saison, l'équipe a fait de bons matchs amicaux et un bon début de saison, même si on reste sur deux défaites (une en championnat une autre en ligue des champions). Je trouve que l'équipe est encore plus forte qu'avant mon départ. Il y a bien sûr les recrues qui sont intéressantes mais je trouve que le groupe dans son ensemble a progressé dans le jeu. Je nous trouve plus soudées. On fait toutes les efforts ensemble et je suis convaincue que cette équipe peut faire de belles choses. Nous avons toutes les qualités pour réussir. Que ce soit celles qui jouent, celles qui sont sur le banc ou même celles qui ne sont pas dans les seize, chaque joueuse peut apporter un plus lorsqu'on fait appel à elle et c'est ce qui fait la force de notre groupe. »

En attendant, Manon aura peut-être l’occasion de montrer ses qualités ce dimanche à Rodez à l’occasion de la 5e journée de D1. Un match forcément particulier puisqu’il intervient entre deux rencontres de Ligue des Champions, après le revers contre Zvezda au match aller mercredi et le retour en Russie mercredi prochain. « Le groupe était déçu après cette défaite mais surtout frustré. Honnêtement, je pense que l'on méritait de gagner mais on a raté beaucoup d'occasions. Il y a des jours comme ça où ça ne veut pas rentrer. Malgré tout, nous avons fait une belle partie et il y a encore match retour, rien n'est perdu. À nous de faire le nécessaire pour aller arracher cette qualification en Russie. Je sais que nous en sommes capables. Je n'en doute pas, explique-t-elle. En attendant, à nous d'oublier cette défaite pour rebondir. J'espère que nous allons nous servir de ce match à Rodez pour nous mettre en confiance afin d'aborder du mieux possible ce match retour de coupe d’Europe… Mais pour cela il faut vraiment battre Rodez. Gagner ce match sera la meilleure des préparations car le RAF n'est pas facile à jouer, c'est une équipe qui ne lâche rien. »

Ne rien lâcher, une phrase que Manon doit faire sienne pour franchir un cap et montrer sur la durée toute l’étendue de son talent. Après son prêt, à elle de jouer.   

A lire également

15déc2017

Équipe pro

Pour son dernier match à domicile de l'année civile 2017, le mhsc reçoit le fc metz ce samedi 16 décembre à la mosson (20h)La venue des Lorrains marquera le dernier match à domicile des Pailladins de l’année civile 2017 et prendre 3
Lire la suite

Info Club

Sequabat du GROUPEC IDEC devient partenaire officiel du MHSC en s’affichant sur le dos des maillots des joueurs pour la saison 2017/2018. Cette société dont le siège social est à Pérols est spécialisée dans la conception et la réalisation de
Lire la suite

Équipe pro

Ancien joueur du MHSC, l’adjoint de Michel Der Zakarian a retrouvé le club montpelliérain à l’intersaison. A l’aube de croiser le FC Metz dont il a également porté le maillot, Franck Rizzetto revient sur son parcours et évoque sa
Lire la suite