En route pour l’Euro 2017 avec... les Bleues du MHSC

Ce soir (20h45), l’équipe de France féminine entame sa campagne par un match face à l’Islande. A cette occasion et comme depuis le début de la semaine, les Montpelliéraines présentent à l’Euro croisent leurs regards sur cette compétition. Aujourd’hui place donc aux pailladines de l’équipe de France : Laëtitia Philippe, Sakina Karchaoui, Sandie Toletti et clarisse le bihan qui seront accompagnées par la nouvelle recrue du mhsc, méline gérard.

comment abordez-vous cet Euro ?

Sakina Karchaoui : C’est une compétition internationale que tout le monde a envie de jouer. C’est un honneur d’être dans la liste. Il y a beaucoup de sentiments qui se bousculent : de l’excitation, de la fierté… Il faut que l’on rende notre public fier… Comme dans toute compétition, le but c’est d’aller en finale et de gagner la coupe.
Sandie Toletti : C’est une fierté d’être convoquée. Cela récompense le travail effectué en club tout au long de la saison. J’ai vécu des compétitions internationales avec les équipes de jeunes mais en A c’est vraiment un cran haut dessus, c’est encore plus beau. J’aborde ce rendez-vous avec énormément d’envie
Laëtitia Philippe : C'est la 1ère fois que je participe à un Euro puisque j’avais raté le dernier pour cause de blessure. C'est une fierté de faire partie de l'équipe et de cette aventure. J'y crois. Il y ait une bonne ambiance au sein de l'équipe, tout se passe bien avec le staff aussi. J'espère que cette année ce sera la bonne et que l'on arrivera enfin à gagner une compétition. Ce serait une belle récompense pour tout le travail accompli depuis plusieurs années. Les clubs français réalisent de belles compétitions européennes, gagnent des titres et ce serait bien qu'on arrive à faire pareil avec l'équipe nationale en ramenant une coupe en France.
Clarisse Le Bihan : Je suis très heureuse d’entre dans le groupe. C’est une fierté. Je suis contente parce que c’est une belle récompense pour la belle fin de saison que nous avons réalisée avec Montpellier. L’équipe de France représente quelque chose de fort pour moi. J’ai été sélectionnée avec les U19, les U20, et l’équipe de France B avant de découvrir les A. Le maillot bleu, c’est vraiment quelque chose de magnifique. Maintenant, c’est grâce aussi à nos performances en club qu’on y parvient donc il faut être reconnaissant vis à vis du MHSC.

Comment décririez-vous cette équipe de France ?

Sandie : Je dirais un bon mélange de jeunes et de joueuses plus expérimentées. Le plus important est que nous nous entendons très bien. On apprend au quotidien. Pour ma part, je pense notamment à Camille (Abily) et Elise (Bussaglia) qui jouent au même poste que moi. Elles m’ont beaucoup aidée à m’intégrer dans le groupe et me conseillent beaucoup. C’est important car le niveau international est un cran au-dessus. Le jeu est plus rapide et beaucoup plus physique.
Laëtitia : L'équipe est basée sur le jeu. Notre philosophie ne va pas être de balancer mais de construire. La majeure partie de l'effectif évolue ensemble depuis pas mal de temps, par conséquent les joueuses se connaissent de mieux en mieux aussi et ça se ressent sur le terrain.
Sakina : Je suis arrivée l’année dernière, je fais toujours partie des jeunes. Il y a beaucoup de filles expérimentées dans cette équipe. Elles ont été très accueillantes avec moi et je les en remercie. Nous avons un très bon groupe avec des joueuses de qualité. Je suis persuadée que nous avons le potentiel pour aller au bout. A titre personnel, je donne toujours le meilleur de moi-même dans la continuité du travail effectué en club et j’espère apporter un maximum à l’équipe.
Clarisse : Je pense que l’équipe de France a les moyens de finir première de son groupe. Cette équipe a prouvé ces derniers mois, notamment lors de la She Believes’s Cup qu’elle avait le potentiel pour bien figurer lors de cet Euro. Le groupe est déterminé et prêt à tout donner pour réaliser les meilleures performances possible. Le fait qu’il y ait tant de Montpelliéraines sélectionnées prouve que nous avons fait une belle saison en club. C’est une belle récompense pour le MHSC, le coach et les personnes qui travaillent avec nous tous les jours pour nous faire progresser. C’est très positif.

Quel est votre passé avec la sélection ?

Laëtitia : Ma première sélection A remonte à 2009, ça passe… Depuis 5, 6 ans, je suis appelée plus régulièrement donc je suis moins timide, je fais vraiment partie de l'équipe. Au niveau des compétitions, j'ai disputé les Coupes du Monde U17 et U20 et les championnats d'Europe U17 et U19 (à deux reprises). Avec les A, j'ai fait la Coupe du Monde en Allemagne en 2011, les JO de Londres en 2012 et ceux de Rio l'été dernier. Ce qui différencie une compétition internationale d’une compétition de club, c'est déjà le fait de rester un assez long moment ensemble, du début de la préparation jusqu'à la fin de la compétition. Sur place, c'est également un rythme différent : Tu joues tous les 3 jours donc tu ne t'entraînes pas forcément beaucoup plus. C’est un expérience intéressante à vivre.
Sakina : J’ai disputé les tours qualificatifs de l’Euro avec la génération de Sandie Toletti, puis j’ai fait l’Euro U19 en 2015 et la Coupe du Monde U20 l’automne dernier. Avec les A, j’ai eu la chance de participer aux JO l’été dernier. J’ai commencé réserviste et au final j’intègre le groupe et je finis par jouer les matchs donc ça a été un sacré ascenseur émotionnel.
Sandie : J’ai joué la coupe du monde U17, la coupe du monde U20, l’Euro U17 (deux fois) et l’Euro U19. Avec les A, j’ai été convoquée en tant que réserviste pour les JO. Porter ce maillot bleu c’est quelque chose de fort. J’ai hâte d’y être. 

vos adversaires lors du premier tour : l’Islande, la Suisse et l’Autriche

Sakina : Je n’ai jamais joué contre elles, mais ces nations savent que nous sommes une équipe au profil plus technique et elles plus physique. Cela risque de donner des matchs difficiles. Il faudra les aborder avec beaucoup de sérieux.
Sandie : Je ne les connais pas très bien encore mais on va travailler là-dessus et il ne faudra surtout pas prendre ces matchs à la légère. Plus globalement, l’Allemagne est actuellement la meilleure équipe d’Europe et sera à mon sens la favorite de cette compétition. Après, il ne faut pas oublier les équipes comme l‘Espagne ou l’Angleterre qui commencent à avoir un bon niveau et les formations nordiques telles que la Suède ou la Norvège qui sont compliquées à jouer. Ce sera à nous de tout faire pour élever notre niveau de jeu afin de rivaliser avec ces équipes.
Laëtitia : On ne les connaît pas trop. L'équipe de Suisse progresse bien depuis quelques années. Pour ce qui est de l'Autriche de l'Islande, je ne peux pas en dire beaucoup. Ce ne sont pas des équipes que nous avons l'habitude de rencontrer. Pour ce qui est des favoris de la compétition, il y a évidemment l'Allemagne. L'Espagne peut aussi créer la surprise. Les Hollandaises sont chez elles donc je pense qu'Anouk aura à coeur de faire une bonne compétition. Je n'oublie pas non plus la Suède qui a fait de bons Jeux Olympiques et voudra rester sur la même lancée

Quels sont vos objectifs personnels et collectifs pour cet Euro ? 

Sandie : Personnellement, c’est surtout d’avoir le plus de temps de jeu possible et par la même occasion de glaner un maximum d’expérience. Collectivement, l’objectif est d’aller au bout avec un trophée à la clé
Laëtitia : Être au service de l'équipe et prendre de l’expérience ce qui est toujours le cas dans de telle compétition. A mon poste, mon objectif est également d’aider la gardienne n°1 si elle a besoin de quoi que ce soit. Collectivement, on espère être en finale le 8 août et la gagner.
Sakina : Personnellement, c’est d’être titulaire, de jouer un maximum de matchs et de prendre du plaisir avec le groupe. Collectivement, l’objectif est clairement d’aller au bout et de gagner la coupe. Ce serait un bonheur d’avoir ce 1er titre en équipe de France A. Porter le maillot de  l’équipe nationale est toujours un honneur et j’espère le porter le plus longtemps possible.
Clarisse : Collectivement, ce serait bien de dépasser les quarts de finale mais l’objectif c’est d’aller le plus loin possible forcement. A titre personnel, je vais juste penser à tout donner pour aider l’équipe au maximum.

Un mot pour vos équipières du MHSC qui vont jouer cette compétition

Laëtitia : Le MHSC est vraiment devenu une équipe avec plusieurs nationalités donc c'est bien qu'on se retrouve sur une telle compétition. On peut échanger les maillots de nos sélections (rires). C'est drôle de se retrouver comme ça sur d'autres terrains. Qui je n’aimerai pas croiser ? Je dirais Anouk quand même, elle est un peu trop grande et elle met trop de buts de la tête (rires).
Sandie : J’espère que l’on se rencontrera et je souhaite bonne chance à toutes. Rencontrer Virginia ce serait sympa. Cela pourrait donner un beau match car on joue dans la même zone. J’espère la tacler en premier (éclat de rire)
Sakina : Je leur dirai que la meilleure gagne. Je leur souhaite une bonne compétition à elles aussi mais bon… avec l’équipe de France on veut gagner et on fera tout pour cela (sourire)

Avec méline gérard...

Arrivée au MHSC durant le mercato estival, Méline Gérard fait également partie des "Montpelliéraines" convoquées en Bleu pour l'Euro. mhscfoot.com réserve ses premiers mots en version "Pailladine" à son nouveau public mais suivra également ses performances avec attention durant ce championnat d'Europe.

 

 

A lire également

20sep2017

Info Club

Directeur développement en charge notamment de la stratégie de remplissage et d’accueil au stade, l’ancien milieu de terrain du MHSC s’explique sur la stratégie du club dans ce domaineLe MHSC a mis en place plusieurs chantiers pour
Lire la suite

Équipe pro

Samedi après-midi (17h à La Mosson), le MHSC accueille le Paris Saint-Germain dans le cadre de la 7e journée de Ligue 1 Conforama. Zoom sur le leader parisien qui compte 6 victoires en 6 matchs de championnat avant de débarquer à Montpellier.Le
Lire la suite

Équipe Réserve

Retour avec Romain Pitau sur le début de saison de l'équipe National 3 du MHSC.
Lire la suite