Et soudain, Téji a sorti une frappe de génie.... | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Et soudain, Téji a sorti une frappe de génie....

Devant au score par deux fois, mais repris à deux reprises, les Montpelliérains ont décroché un succès primordial en ouverture du championnat ce dimanche contre Troyes (3-2), grâce à une frappe lumineuse de Téji Savanier. Leur premier succès depuis le 20 mars dernier à Bordeaux. Ouf !

AUTOUR DU MATCH : Repartir du bon pied

Ça y est nous y sommes. 6 semaines après avoir repris l’entraînement, plus de 2 mois après son dernier match à domicile contre le Paris Saint-Germain, le MHSC retrouvait son stade fétiche et le goût de la compétition ce dimanche après-midi avec la réception de Troyes dans le cadre de la première journée de Ligue 1 Uber Eats.

Le 1er match d’une saison est toujours un moment particulier parce qu’il est l’occasion de voir une nouvelle équipe, avec des nouvelles recrues, un nouveau maillot et de se fixer de nouveaux objectifs. Pour le Montpellier-Hérault SC, sans victoire depuis 20 mars à Bordeaux, cette rencontre devait surtout être l’occasion d’oublier une deuxième partie de saison passée très difficile et de repartir de l’avant. Pour ce faire (et en l'absence de Jordan Ferri, suspendu), l’entraîneur héraultais, Olivier Dall’Oglio avait concocté une composition d’équipe très proche de celle qui avait été alignée dans le cadre du dernier match de préparation contre Crystal Palace la semaine passée. Il avait notamment fait confiance à Théo Sainte-Luce dans le couloir gauche de la défense et à Enzo Tchato à droite. Les deux surprise venant de la charnière centrale où Falaye Sacko était associé à Mamadou Sakho et du poste de milieu de  terrain excentré droit, confié à Faitout Maouassa. Au milieu en l’absence de Jordan Ferri, c’est Teji Savanier qui prenait place dans l’entrejeu, laissant le poste le numéro 10 à Wahbi Khazri. Ce dernier était placé en soutien d’Elye Wahi tandis que l’animation des couloirs offensif était donc confiée à Maouassa et  à Mavididi. A Troyes, onze de départ à 5 derrière comme prévu et un seul changement par rapport au dernier match de préparation : Baldé en pointe à la place de Dong.  Voilà pour le décor, désormais place au jeu.

LE MATCH : MHSC 3-2 ESTAC TROYES

Pour bien démarrer et rendre hommage aux supporters ainsi qu’à deux soldats du feu venus donner le coup d’envoi fictif de la rencontre, les Pailladins attaquaient la rencontre tambours battants. Voilà sans doute la meilleure façon de tenter de chasser ses doutes d‘ailleurs. Après une première tête de Mamadou Sakho sur corner (3e), les Héraultais pensaient bien avoir chassé ces fameux doutes lorsque Téo Sainte-Luce ouvrait la marque en déviant astucieusement un centre rentrant de Faitout Maouassa. Une action magnifique qui validait au passage le choix osé d’Olivier Dall’Oglio d’avoir placé l’ancien Rennais en faux-pied au milieu de terrain, lui le défenseur latéral gauche, gaucher.

Après 4 minutes de jeu, voilà donc le MHSC lancé de la meilleure des façons, mais les doutes allaient ressurgir 7 minutes plus tard : alors qu’ils avaient eu l’opportunité de doubler la mise quelques instants plus tôt, les Pailladins concédaient un penalty pour une faute de Sacko sur Salmier à l’issue d’un corner. Tardieu transformait la sentence et tout était à refaire. Fort heureusement, les hommes du Président Laurent Nicollin ne baissaient pas la tête et reprenaient leur marche en avant. Wahbi Khazri débordait, sa frappe au 1er poteau en angle fermé était détournée par le gardien troyen, mais la reprise de Téji Savanier finissait sa course au fond des filets (2-1, 15e). Revoilà le MHSC devant… mais pas pour longtemps. Sur l’engagement, le centre de Bruus trouvait Baldé, dont la reprise instantanée exceptionnelle ne laissait aucune chance à Omlin (2-2, 18e). De la joie de marquer aux retrouvailles avec leurs vieux démons en termes d’équilibre défensif, les Montpelliérains faisaient le yoyo comme on passe du froid au chaud et du chaud au froid. Un froid qui faillit devenir glacial avant la pause lorsque Jonas Omlin sauvait les siens devant Baldé venu à sa rencontre, après une grosse erreur défensive languedocienne (45e+1).

Au retour des vestiaires, les Montpelliérains tenaient le ballon, mais le risque de prendre un contre était bien réel, à l’image de ce nouveau un-contre-un gagné par Omlin devant Baldé (59e). Les Paillains mettaient beaucoup de cœur à l’ouvrage mais ils semblaient de moins en moins fringants au fil des minutes, tout comme leurs adversaires d’ailleurs, vue la chaleur écrasante du jour. Dans ses conditions était donc écrit que cette rencontre se jouerait sur un détail, une erreur ou un coup du destin… Mais ce fut finalement sur un coup de génie : Après une superbe frappe de Maouassa qui obligeait Gallon à se détendre, au cœur d’une 74e minute en hommage à Louis Nicollin reprise en cœur par l’ensemble du stade, mais c’est finalement une frappe magistrale de Téji Savanier qui allait sauver les Montpelliérains en même temps qu’il faisait chavirer le public du Stade de La Mosson. Bien servi par Nicolas Cozza, il envoyait une frappe magistrale depuis l’arc de cercle de l’entrée de la surface de réparation et envoyait le ballon dans la lucarne Troyenne (3-2, 78e). Le génie venait de sortir de sa lampe…  

Forcément, le public a ensuite tremblé, comme tétanisé par la peur de se faire nouveau reprendre au score, et de voir cette victoire qui fuit les Pailladins depuis le mois de mars, leur filer à nouveau entre les doigts. Heureusement, avec l’aide du public justement, les Héraultais ont tenu, résisté, à l’image d’un Jonas Omlin auteur d’une prestation 5 étoiles. Heureusement, il n’y eut plus de mauvaise surprise, et le MHSC a enfin renoué avec la victoire. Bien sûr, ce n'est qu’un 1er match, bien sûr il ne faut pas s’enflammer, mais ça fait terriblement du bien ! Bravo les gars ! Prochain rendez-vous dès samedi au Parc des Princes.    

La fiche technique

Dimanche 7 août 2022.
1ère journée de Ligue 1 Uber Eats.

Stade de La Mosson.

Mi-temps : 2-2
Score final : 3-2
Arbitre : M. Pierre Gaillouste.

MHSC : Sainte-Luce (4e), Savanier (15e et 78e); ESTAC : Tardieu (pen, 12e), Baldé (16e).
MHSC : Maouassa (51e),xxxxx (xe)
 

MHSC : Omlin - Tchato, Sacko, Sakho (Estève, 78e) , Sainte-Luce (Cozza, 78e) - Chotard, Savanier - Maouassa (Leroy, 78e) Khazri, Mavididi (Makouana, 30e) - Wahi (Souquet, 84e). Entraîneur : Olivier Dall'Oglio.

ESTAC TROYES: Gallon - Bruus, Porozo, Palmer-Brown (Odobert 89e), Salmier, Larouci (Dong 84e) - Ripart, Tardieu (cap), Kouamé, Chavalerin - Baldé. Entraîneur : Bruno Irlès.

 

Le fait du match : Que ça fait du bien de gagner !

Le goût de la victoire est une sensation unique, mélange d’adrénaline de fierté, de rage et de bonheur. Ce bonheur de gagner, les Montpelliérains ne l’avaient plus connu depuis le mois de mars et le succès sur la pelouse de Bordeaux (2-0). Entre-temps s’étaient écoules 2 mois de compétition sans le moindre succès et 9 matchs officiel sans la moindre victoire ; alors forcément, oui, ce succès fait vraiment du bien. Le but de Thé Sainte-Luce et le doublé de Téji savanier ont permis aux Pailladins de décrocher un succès qui les fuyaient depuis 9 rencontres officielles. Ces chiffres suffisent donc à comprendre à quel point ce succès fait du bien au groupe, au staff, au club et à l’ensemble des supporters Pailladins. On sait à quel point, en football, la vérité d’un jour n’est pas forcément celle du lendemain alors on ne va pas s’enflammer, car il est évident que ce succès demande confirmation. Il reste du travail, tant les Pailladins, séduisants offensivement, on souvent semblé sur la corde raide à la perte du ballon,  mais nous espérons tous ce que cette victoire va permettre aux hommes d’olivier Dall’Oglio d’enclencher une dynamique positive pour la suite de la compétition. Une chose est sûre, ce succès fait vraiment du bien comptablement, mais aussi et surtout du bien au moral.

A lire également

16sep2022

Équipe pro

Premier rendez-vous du mois d'octobre à domicile avec la réception de l'AS monaco, le dimanche 9 octobre à 13h dans le cadre de la dixième journée de Ligue 1 Uber eats. Une rencontre placée sous le signe du soutien à la campagne Octobre
Lire la suite

01oct2022

Info Club

Ce mois-ci le fonds de dotation met à l'honneur la lutte contre le cancer du sein Chaque mois Espoir Orange et Rêve Bleu soutient une grande cause grâce aux buts marqués en Ligue 1 Uber Eats et en D1 Arkema. Août 2022 opération "1
Lire la suite

Fonds de dotation

Ce mois-ci le fonds de dotation met à l'honneur la lutte contre le cancer du sein Chaque mois Espoir Orange et Rêve Bleu soutient une grande cause grâce aux buts marqués en Ligue 1 Uber Eats et en D1 Arkema. Août 2022 opération "1
Lire la suite