Sarah Puntigam « J'essaie de prendre plus de responsabilités » | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Sarah Puntigam « J'essaie de prendre plus de responsabilités »

Actuelle meilleure buteuse des Féminines du MHSC avec 4 réalisations, l’internationale autrichienne symbolise à merveille le regain de forme de son équipe qui reste sur deux victoires consécutives. À travers une interview à thèmes, la n°27 montpelliéraine revient sur la situation et l’évolution de son équipe qui se déplace à Bordeaux ce dimanche (16h15) dans le cadre de la 10e journée de championnat.

 

LA REGAIN DE FORME ACTUEL DE SON ÉQUIPE : "ça fait du bien de gagner"

Le MHSC a connu un début de saison compliqué, marqué par seulement 2 victoires sur les 6 premiers matchs. Après un exercice précédent plus que difficile, les Pailladines allaient-elles revivre une nouvelle saison galère ? « Je ne me suis pas posée cette question, assure Sarah Puntigam. Il y a eu tellement de changements à l'intersaison, que ce soit au niveau de l’effectif ou du staff, qu'il était difficile de comparer ce qui se passait-là avec les événements du dernier exercice. Beaucoup de choses ont été dites sur la saison dernière et je n'ai pas franchement envie d'en parler. Désormais c'est du passé et ça ne sert à rien de comparer. Nous devons regarder vers l'avant car de belles échéances nous attendent. » Une chose est sûre, les deux succès consécutifs lors des deux derniers matchs à Saint-Etienne puis contre Issy à la maison montrent un certain regain de forme des Pailladines : « Ça fait du bien de gagner, d'autant qu’enchaîner les succès ne nous était pas arrivé depuis un certain temps. La dernière rencontre contre Issy a en plus été obtenue sans prendre de but, ce qui rajoute un point positif supplémentaire à notre performance. C'est la première fois de la saison que cela nous arrive et je vous avoue que c’est un sentiment agréable quand on joue dans le secteur défensif de ne pas prendre de but. Ça nous permet de gagner en confiance. »

LA VICTOIRE CONTRE SAINT-ÉTIENNE, UN DÉCLIC ? : "le genre de victoire qui fait du bien"

Un regain de forme tient parfois à pas grand-chose. Le 30 octobre dernier à la 89e minute du match à Saint-Etienne (7e journée), le MHSC était mené 1-0 avant de s’imposer 2-1 grâce à des buts de Sarah Puntigam (90e+1) et Lena Petermann (90e+4). Ce scénario renversant a-t-il servi de déclic ? « Sans doute oui, d'une certaine façon, assure Sarah. Arriver à renverser un score en si peu de temps, dans les dernières secondes, alors que nous étions menées à l’entame du temps additionnel, procure toujours une grande émotion. Ça fait partie du football et quand c'est dans ce sens-là et que la victoire est au bout, c'est plutôt agréable. C'est le genre de scénario qui peut vraiment nous faire du bien et j'espère que ce sera le cas à plus long terme. » Déjà auteure du but de la victoire dans le temps additionnel à Dijon lors de la 1ère journée, Sarah a, en tout cas, montré que marquer dans les dernières secondes devenait sa spécialité : « Je ne sais pas si on peut aller jusque-là ! (Rires). Disons que je suis quelqu'un qui n'abandonne jamais et qui pense que tant qu'un match n'est pas terminé, tout reste possible. De là à dire que je suis un porte-bonheur, peut-être, qui sait ? » (éclat de rire) 

SON STATUT DE MEILLEURE BUTEUSE DE L'ÉQUIPE : "à force de côtoyer lena..."

Si elle n’est pas attaquante de formation, Sarah Puntigam est néanmoins la meilleure buteuse de son équipe à ce jour avec déjà 4 réalisations au compteur depuis l’ouverture du championnat. Mais quel est donc le secret offensif de notre internationale autrichienne ? : « Même si je reste une joueuse du secteur défensif, j'ai régulièrement marqué des buts au cours de ma carrière, explique-t-elle. Disons que j'essaie toujours d'être au bon endroit au bon moment, surtout sur les coups de pied arrêtés. Parfois ça paie, parfois ça paie moins mais en ce moment c'est vrai que ça marche bien pour moi de ce point de vue-là. En plus, j'ai joué avec Lena Petermann pendant quatre ans à Fribourg, avant de la retrouver ici, donc, à force de la côtoyer aux entraînements, je copie un peu quelques-uns de ses placements. Ça porte peut-être un peu ses fruits (sourires). Plus sérieusement, le fait de marquer quelques buts et d'avoir beaucoup le temps de jeu me permet aussi de gagner en confiance. De toute façon, même si je ne suis pas attaquante, le fait de marquer un but apporte toujours un surplus de confiance alors j'essaie d'en profiter. »
Une confiance d’autant plus louable que notre n°27 a déjà évolué à 3 postes cette saison : milieu axiale, défenseure centrale et latérale. Quel sera ton prochain poste Sarah ? : « Gardienne de but, qui sait ? », rigole-t-elle. « Plus sérieusement, j'essaie de faire de mon mieux, quel que soit le poste auquel le coach choisit de m’aligner. Ma volonté première est d'aider l'équipe au maximum. Je me sens plus comme une joueuse d’axe, mais quel que soit mon poste je me donne toujours à 100 %. »

SON CHANGEMENT DE STATUT : "même si je suis quelqu'un de calme, cela ne veut pas dire que je ne peux pas prendre mes responsabilités''

D’un naturel timide et réservé, Sarah Puntigam semble avoir franchi un cap cette saison. Titulaire inamovible (elle a disputé tous les matchs depuis l’ouverure du championnat), elle a gagné en régularité dans ses performances et on découvre même chez elle un côté leader, jusqu’ici plutôt insoupçonné : « Notre équipe est encore plus jeune que les années précédentes, certaines joueuses expérimentées nous ont quittées l’été dernier et, de mon côté, j'essaie du coup de prendre plus de responsabilités, explique-t-elle. J'essaie d'apporter un maximum à l'équipe, que ce soit par mes prestations sur le terrain mais aussi en dehors. Il est certain que je suis d'un naturel plutôt timide mais j'ai entamé ma quatrième saison ici et, même si je suis quelqu'un de calme, cela ne veut pas dire que je ne peux pas prendre mes responsabilités ; alors j'essaie de me comporter comme une des leaders de l'équipe. »
Un rajeunissement de l‘effectif auquel Sarah assiste aux premières loges puisqu’elle a souvent fait la paire dans l’axe du milieu de terrain cette saison avec la jeune Cyrielle Blanc (18 ans), notamment durant la période où Iva Landeka était blessée : « Cyrielle possède un grand talent et son rôle dans l'équipe ne cesse de grandir, souligne l’internationale autrichienne. En plus c'est une belle personne, très ouverte et qui sourit beaucoup. C'est vraiment quelqu'un de bien. »

De plus, Sarah Puntigam a vu son changement de statut et son rôle de cadre appuyé par le coach Yannick Chandioux qui lui a confié le brassard de capitaine à Saint-Etienne pour la première fois depuis son arrivée au MHSC à l’été 2018 : « Le matin du match, quand le coach m'a dit que je porterai le brassard de capiaine pour cette rencontre. Je dois vous avouer que j'étais quelque peu surprise, mais j’ai ressenti beaucoup de positif devant une telle marque de confiance, détaille Sarah. Après, sur le terrain, que je porte le brassard ou non, j'essaie toujours de parler et de diriger mes coéquipières autour de moi, ça fait partie de mon jeu. C'est quelque chose que je fais habituellement, donc je n'ai pas forcément changé ma manière d'aborder les choses. Je me suis contentée d'être moi-même, mais je ne veux pas occulter le fait que c'était une grande fierté pour moi de porter pour la première fois le brassard de capitaine du Montpelier Hérault SC. » Avec un but sur le plan personnel et surtout la victoire au bout, c'était vraiment la journée parfaite !

LE DÉBUT DE SAISON : "nous sommes capables de mieux faire et nous allons faire mieux''

La saison 2021-2022 a marqué un virage dans l’histoire de la section féminine du MHSC avec notamment la nomination de Yannick Chandioux au poste d’entraîneur : « Le coach prépare nos matchs de très belle manière, que ce soit tactiquement ou avec l'utilisation de la vidéo. Nous travaillons en équipe, ce qui est très positif, explique Sarah. Bien sûr que nous devons encore progresser dans beaucoup de secteurs ; je pense notamment au fait que nous concédons à mon sens encore trop de buts et que nous pourrions en marquer plus vu les opportunités que nous nous créerons. Cela dit, je suis convaincue que nous sommes capables de le faire et que nous allons mieux faire. » Mieux faire, c’est d’ailleurs son leitmotiv au moment d’évoquer le début de championnat de son équipe : « Mes sentiments sont plutôt mélangés, souligne-t-elle. Sur le plan personnel, je le trouve très positif parce que j'ai joué tous les matchs et marqué quelques buts, mais à mon sens, c'est l'équipe qui reste la plus importante. De ce point de vue-là, je pense que nous aurions pu faire mieux. Nous avons perdu des points évitables contre Guingamp et Fleury. J'aurais préféré avoir moins marqué mais que nous ayons remporté plus de matchs. J'espère que nous enchaînerons par un troisième résultat positif consécutif samedi contre Bordeaux. »

LE MATCH CONTRE BORDEAUX : "le genre de match que chaque joueuse A envie de jouer"

La saison passée, la défaite à Bordeaux pour le dernier match avant la trêve hivernale (2-0), avait quasiment anéanti les espoirs montpelliérains de qualification en Ligue des Champions. Onze mois plus tard, alors qu’un seul point sépare les deux équipes au classement, Sarah aborde-t-elle cette rencontre avec un sentiment de revanche ? « Au-delà d'un sentiment de revanche, je dirai surtout il y a la volonté de faire mieux que lors de notre dernier déplacement là-bas. A l’époque, nous avions placé beaucoup d'espoirs dans cette confrontation face aux Girondines et nous avions finalement perdu. Malgré ce revers, je pense que nous n'avions pas mal joué ce jour-là, mais le résultat n'avait pas tourné en notre faveur et ensuite ça avait été difficile de rebondir. Désormais, c'est un autre match qui nous attend samedi et c'est surtout un sentiment d'excitation qui prédomine. C'est le genre de match que chaque joueuse à envie de jouer. Nous savons que nous devrons élever notre niveau de jeu face à cette équipe de Bordeaux qui possède des éléments de grande qualité. Leur dernier succès contre le Paris FC la semaine passée est là pour en attester. Ce sera forcément un match difficile. Nous devrons défendre collectivement si nous voulons décrocher un résultat là-bas. Je suis persuadée que nous pouvons y parvenir. »

A lire également

23nov2021

Équipe pro

ça enchaîne, ça enchaîne ! Une semaine seulement après la réception de lyon, le mhsc recevra le clermont foot 63, dès le dimanche 5 décembre à la mosson (15h). Un rendez-vous plus qu'intéressant face à un promu réputé pour son jeu attrayant, au
Lire la suite

15nov2021

Équipe pro

Faites plaisir ou faites-vous plaisir avec le cadeau incontournable de ces fêtes de fin d'année : le pack 3 matchs avec les grandes affiches de la deuxième partie de saison : Lille, Nice et le PSG pour clôturer la saison à domicile ! 
Lire la suite

04déc2021

Équipe pro

Titulaire indiscutable depuis la nomination d’Olivier Dall’Oglio cet été, le jeune milieu de terrain de 20 ans symbolise à merveille la jeunesse montpelliéraine qui déboule cette saison. L’occasion d’un entretien vérité PouR
Lire la suite