La fin d'une belle aventure... | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

La fin d'une belle aventure...

Battues par le PSG ce samedi à Grammont (1-3), les Montpelliéraines quittent la coupe de france sans démériter et avec les honneurs... Mais les Parisiennes étaient trop fortes.

AUTOUR DU MATCH : Pour une place dans le dernier carré

Ce n’est pas tous les jours que l’on dispute un quart de finale de Coupe de France ; alors, forcément, c’était l’ambiance des grands jours ce samedi en début d’après-midi à Grammont, avec des tribunes pleines sous un soleil radieux. Foodtruck, animation musicale avec DJ, camion-Boutique MHSC, tente et 6 Oriflammes pour accueillir le public… le côté festif et important de l’événement était bien souligné. Ajoutez-y le fait que l’adversaire se nomme le Paris-Saint-Germain – sans doute l’une des meilleures équipes d’Europe actuellement – et vous comprendrez pourquoi le terrain d’honneur Mama-Ouattara avait revêtu son habit de lumière pour l’occasion. Sportivement – le plus important bien sûr – une place dans le dernier carré de la Coupe de France était en jeu avec, en plus la perspective en cas de qualification aujourd’hui de ne pas rencontrer l’autre ogre de la division à savoir l’Olympique Lyonnais, puisque les Rhodaniennes ont elles-mêmes été sorties par le club parisien au tour précédent. Si l’on complète le tableau en se souvenant que le dernier quart de finale de Coupe de France disputé par les Montpelliéraines il y a deux ans s’était soldé par un scénario très frustrant (les Pailladines menaient 3-1 à un quart d’heure de la fin face à Bordeaux avant de se voir refuser un troisième but d’avance en raison d’une décision arbitrale très litigieuse pour une prétendue faute sur la gardienne bordelaise de l’époque, puis de se faire remonter à 3-3 avant de s’incliner lors de la séance de tirs au but) et vous comprendrez bien que les enjeux de cette rencontre était multiples et l’attente énorme. Pour autant, il fallait bien garder à l’esprit que c’est avec le costume d’outsider que les Héraultaises se présentaient ce samedi après-midi, même si elles avaient évidemment l’avantage du terrain. Côté compositions d’équipes justement, le PSG avait sorti la grosse artillerie avec quasiment son équipe type alignée d’entrée de jeu et notamment son attaque cinq étoiles Diani-Katoto-Baltimore.

De son côté, l’entraîneur montpelliérain Yannick Chandioux avait réservé quelques surprises avec les titularisations de Dominika Skorvankova dans le couloir gauche, de Clarisse Le Bihan au milieu et de Faustine Robert en attaque, chargée, avec Mary Fowler, d'entourer Lena Petermann en position d’avant-centre.

LE MATCH : MHSC 1-3 PARIS SG

Bien décidées à profiter du soleil plutôt que de se donner des sueurs froides, les Parisiennes attaquaient la rencontre pied au plancher. Première option tactique, celle de priver les Montpelliéraines de ballon. Seul problème, si l’on excepte une grosse occasion de Diani qui buttait sur Lambert, (9e), les joueuses de la Capitale se cassaient les dents sur la très bonne discipline tactique des Héraultaises : ça coulissait, ça gèrait bien les espaces, et en cas de petit instant d’inattentions, Gabrielle Lambert veillait au grain, à l’image de ce superbe arrêt sur une frappe de Däbritz, consécutive à un centre de Baltimore (18e). Cette option-là ne passant pas, il restait à veiller au jeu long, destiné à mettre sur orbite la vitesse du trio Diani – Katoto – Baltimore. Placées en bloc plutôt bas-médian, les Pailladines résistaient aussi dans ce secteur avec notamment une Maëlys Mpome intraitable. Au fil des minutes, les Languedociennes s’enhardissaient à l’instar de ces deux frappes lointaines de Robert (12e et 30e). Restait la dernière arme, celle de la frappe de loin. On ne l’a pas vu venir mais le « pétard » de Keira Hamraoui ne laissait aucune chance à Gabrielle Lambert : une frappe de 30 mètres, flottante, qui est allée se loger dans la lucarne (0-1, 35e). Le scénario était dur à encaisser, tant les Pailladines avaient bien résisté jusque-là, mais il y avait aussi un brin de logique à voir les visiteuses mener au score à la pause.

Cette pression de ne pas prendre le 1er but désormais enlevée, les Montpelliéraines devaient se lâcher et oser plus offensivement au retour des vestiaires. Malheureusement, les Pailladines n’auront pas le temps de mettre leur plan à exécution : 5 minutes après la reprise, Katototo se désaxait et offrait le but du 2-0 à Gyeoro (50e). Dès lors, il restait à se jeter à corps perdu dans la bataille. Elsig ratait le cadre d’un rien, ce qui allait être le tournant du match (58e). Cinq minutes plus tard, Däbritz déposait le ballon sur la tête de Katoto qui triplait la mise à bout portant (0-3, 63e). A cet instant, difficile d’imaginer une réaction montpelliéraine… mais elle est pourtant arrivée avec beaucoup de courage et d’abnégation. Après plusieurs coups de boutoirs, Maëlle Lakrar redonnait l’espoir à son équipe en reprenant victorieusement de la tête un centre d’Elsig (1-3, 71e). Il restait alors 20 minutes pour enflammer le match et faire vaciller les Parisiennes : Mondésir multipliait les rushs, Petermann les appels, mais rien n’y a fait. Après un très beau parcours, les Montpelliéraines quittent donc la Coupe de France avec les honneurs, battues sans avoir à rougir par une équipe du PSG qui était tout de même un cran au-dessus. Une formation parisienne que les Héraultaises retrouveront dès vendredi prochain, en championnat, dans la Capitale cette fois..  

La fiche technique

Samedi 5 mars 2022.
Quart de finale de la Coupe de France Féminine

Terrain Mama-Ouattara - Grammont

Mi-temps : 0-1
Score final : 1-3
Arbitre : Mme Elbour

MHSC : Lakrar (72e) ; PSG : Hamraoui (35e), Geyoro (51e), Katoto (63e)
MHSC : Le Bihan (83e),Mpome (84e)

 
MHSC : Lambert – Mpome, Elsig, Lakrar – Torrent (cap.), Le Bihan, Puntigam (Landeka 65e), Škorvánková (Belloumou 81e) - Robert, Petermann, Fowler (Mondésir 70e). Entraîneur : Yannick Chandioux

 

PARIS SG: Votíková –Lawrence , Dudek, De Almeida, Karchaoui – Hamraoui – Geyoro (cap.), Däbritz (Luana 76e) – Diani (Huitema 86e), Katoto, Baltimore (Bachmann 69e). Entraîneur : Didier Ollé-Nicolle

 

A lire également

02juin2022

Supporters

LA CAMPAGNE D'ABONNEMENT DÉBUTERA LE MARDI 28 JUIN sur la billetterie en ligne et au Club House du MHSC à Grammont ! LE CALENDRIER DES ABONNEMENTSA partir du mardi 28 juin 2022 sur la billetterie en ligne du clubau Club House du MHSC à
Lire la suite

21juin2022

Équipe pro

Le jeune latéral gauche (24 ans) débarque en prêt au MHSC, en provenance du Club Bruges (D1 belge)En pleine reconstruction de son couloir gauche défensif après les départs de Mihailo Ristić et Ambroise Oyongo, le MHSC officialise aujourd’hui l
Lire la suite

17juin2022

Équipe pro

La LFP vient de révéler le calendrier de la prochaine saison de Ligue 1 Uber eatsPour le MHSC, la saison 2022-2023 débutera le week-end du 7 août 2022 avec la réception de l'ESTAC Troyes. Cette saison que l’on espère réussie se clôturera
Lire la suite