Esther Mbakem-Niaro, parcours atypique | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Esther Mbakem-Niaro, parcours atypique

De retour d’un prêt à Issy la saison dernière, l’attaquante de 20 ans vient d’inscrire son 1er but avec le MHSC la semaine dernière en Coupe à Saint-Etienne. Rencontre avec une joueuse pleine d’envie qui s’apprête à retrouver les Vertes dès ce samedi à Grammont en championnat (14h30)

On n’est jamais mieux servi que par soi-même dit l’adage… Alors, Esther Mbakem Niaro s’est offert un bien beau cadeau d’anniversaire en inscrivant son 1er but montpelliérain samedi dernier à Saint-Etienne en Coupe de France, le lendemain de son 20ème anniversaire. « Sur une longue touche d’Ines (Belloumou), je suis partie en profondeur, avec pour idée première de centrer, mais quand j’ai vu qu’il n’y avait personne dans l’axe, j’ai repiqué au centre avant de frapper… et le ballon a fini au fond des filets, raconte-t-elle. Je vous avoue que j’attendais vraiment ce but avec impatience. Marquer m’a fait beaucoup de bien, j’en étais très heureuse et j’espère qu’il y en aura beaucoup d’autres. »

Le MHSC est un club avec de supers infrastructures et une grande histoire aussi. Ça m’a donné envie de venir.

Le contraire serait étonnant tant cette joueuse de grand gabarit (1,80m), possède d’énormes qualités de puissance, de vitesse, un sens du but, mais aussi une très grande marge de progression. Être à la fois très grande et très rapide est pourtant assez incompatible à priori, mais Esther n’est pas à un côté atypique près... Le premier d’entre eux est sans doute d’avoir débuté le foot à l’âge de 14 ans, après avoir fait de l’athlétisme, du basket et du judo, et pour une raison assez inédite : « J’ai découvert le ballon rond en regardant Téléfoot, dit-elle avec une franchise assez déconcertante. Je n’avais pas d’idole, pas de référence dans ce sport. J’aimais plus l’ambiance et l’engouement que ça générait, alors je me suis dit : ‘’pourquoi ne pas en faire ?’’ » Et lorsqu’on lui demande pourquoi, en tant qu’ancienne basketteuse, elle n’a pas été tentée par le poste de gardienne, sa réponse est là-aussi sans détour : « Il faut être très courageuse et avoir un sacré mental pour être gardienne, rigole-t-elle. Prendre des ballons dans la tête, tout ça, ce n’est pas mon truc » (rires). Elle a donc opté pour le champ et après avoir tapé ses premiers ballons avec des copains, elle rejoint le club de sa ville natale, le FC Argenteuil, avant de signer à Saint-Maur, puis au MHSC durant l’été 2019. « J’avais déjà connu un petit peu la D2 à Saint-Maur, raconte cette ancienne milieu offensive, reconvertie attaquante. J’avais plusieurs propositions mais le projet de Montpellier m’a convaincu. C’est un club avec de supers infrastructures et une grande histoire aussi. Ça m’a donné envie de venir. »

Après quelques buts en U19, malgré une saison rapidement interrompue par la crise sanitaire, Esther a ensuite été prêtée au GPSO 92 Issy lors du dernier exercice : « Il me restait encore une année à l’Insep, j’avais mon bac à passer et je savais très bien que je n’aurai pas beaucoup de temps de jeu au MHSC. Du coup, retourner en région parisienne pour jouer en D1, concilier mes études et limiter les déplacements m’a semblé être l’option la plus idéale, explique Esther. Côté sportif, cela a été assez difficile puisqu’on a joué le maintien, on a beaucoup défendu, je me suis blessée, j’ai raté beaucoup de matchs, je suis revenue et ensuite j’ai eu le Covid. Mais au final, ça été une belle expérience, très formatrice. »

très heureuse d’être de retour au MHSC

Ses performances dans le club francilien ont en tout cas convaincu les dirigeants montpelliérains de la rapatrier dans l’Hérault cet été. Et si l’intéressée avoue avec humour avoir eu du mal « à se faire à l’accent et au fait de faire la bise, même si ça n’a pas duré bien longtemps avec les gestes barrières liés au Covid », cette dernière assure sans détour « être très heureuse d’être de retour au MHSC»  et s’en explique en toute simplicité : « Je me sens très bien dans ce groupe. Je m’entends bien avec tout le monde et j’ai deux supers copines avec Cyrielle Blanc et Maëlys Mpome que j’ai connues toutes les deux à l’Insep mais aussi à Saint-Maur pour Maëlys. Ce sont deux bonnes personnes et c’est toujours appréciable quand tu arrives dans un club de retrouver des gens que tu connais et que tu apprécies. Elles m’ont mises directement à l’aise ». Le trio ne se quitte quasiment jamais hors du terrain et partage bien plus que leurs grandes taille communes. Elles auraient de multiples raisons de se chambrer mais Esther restera sobre sur le sujet, lâchant juste que « Maëlys est la meilleure cuisinière du trio ». Un trio qui pourrait se retrouver à la Coupe du Monde U20 cet été au Costa Rica. « C’est l’un de mes objectifs de la seconde partie de saison, mais il ne faut pas brûler les étapes, explique la n°10 montpelliéraine. Ça passe d’abord par faire de bonnes prestations avec Montpellier. »

Je ne m’attendais pas à jouer autant, je suis agréablement surprise. J’espère continuer à grappiller du temps de jeu en 2ème partie de saison

Du côté du MHSC justement, cette attaquante au profil rapide et puissant – qui doit de son propre aveux « encore progresser dans le jeu dos au but, car même si j’ai un gabarit qui incite à me placer en pointe, je me sens encore plus à l’aise sur un côté où j’ai plus d’espaces. J’aime bien jouer à deux attaquantes aussi mais seule en pointe, j’ai encore beaucoup à apprendre », – apporte, de par sa vitesse, un profil différent des autres attaquantes de l’effectif. Souvent utilisée comme joker depuis le début de la saison (10 apparitions toutes compétitions confondues dont 2 titularisations), elle apporte beaucoup par ses qualités de percussions et sa faculté à prendre les espaces, ce qui permet de faire mal offensivement comme face au PSG, mais aussi de faire respirer son équipe en poussant les adversaires à reculer comme elle l’a très bien fait lors de son entrée à Bordeaux, alors que son équipe était acculée sur son but. « Je pense que je m’affirme un peu plus quand même, explique-t-elle. Je ne m’attendais pas à jouer autant, je suis agréablement surprise. J’espère continuer à grappiller du temps de jeu en 2ème partie de saison et apporter encore plus à l’équipe dans notre quête de podium, notamment en marquant plus de buts. » 

Certes nous nous sommes qualifiées contre les Stéphanoises en Coupe de France (7-2), mais SAMEDI, ce sera un tout autre match Il faudra être vigilantes

Après avoir empilé les buts à la Playstation sur Fifa 22 – l’un de ses passe-temps favoris avec les repas entre amis et regarder des films (d’horreur de préférence) – Esther espère désormais enchaîner dès ce samedi à Grammont, à nouveau contre l’AS Saint-Etienne, mais en championnat cette fois : « Certes nous nous sommes qualifiées contre les Stéphanoises en Coupe de France (7-2), mais ce sera un tout autre match, prévient-elle. L’ASSE possède une bonne équipe avec un très gros potentiel offensif notamment et il nous l’a prouvé en nous marquant 2 buts samedi dernier. Il faudra être vigilantes et oublier le succès précédent, car le contexte sera différent. »

Un succès face aux Vertes permettrait en tout cas aux Montpelliéraines d’enchaîner une 7ème victoire sur les 8 derniers matchs toutes compétitions confondues : « Même si nous avons perdu des points au début, je trouve que nous avons globalement réalisé une bonne première partie de saison, conclut Esther. On sent que l’équipe est en progression, que les automatismes se créent et que ce qui fait notre force c’est vraiment le groupe et cet esprit collectif qui nous anime. Tout le monde est concerné, on sait qu’on peut compter les unes sur les autres et que chaque joueuse, qu’elle soit titulaire ou qu’elle entre en jeu peut beaucoup apporter. » Esther en est le parfait exemple… et cette fille là n’a sans doute pas fini de nous étonner…

A lire également

27Jan2022

Équipe pro

Pour fêter le retour des abonnés et du public sans jauge au Stade de La Moson C'est une belle affiche qui attend les supporters montpelliérains avec la réception du LOSC !Le match : MHSC - LOSCDate : WE du 12/02/2022Heure : à déterminerLieu :
Lire la suite

25déc2021

Équipe pro

venez supporter votre équipe pour trois affiches de rêves réunies en une seule offre ! profitez du pack 3 matchs : MHSC - Lille, MHSC - Nice et MHSC - PSG pour clôturer la saison à domicile !    MHSC - LOSCDate : Weekend du 13 février
Lire la suite

26Jan2022

Équipe pro

Après la belle victoire (et une prestation personnelle remarquéE) face à l'AS Monaco et avant le déplacement à Marseille en Coupe de France, Arnaud Souquet a répondu aux questions de MHSCTV.Les 3 points de dimanche, le contenu, son niveau actuel
Lire la suite