D. Škorvánková : « Une équipe en constante progression » | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

D. Škorvánková : « Une équipe en constante progression »

De retour au premier plan cette saison après un premier exercice difficile sous les couleurs montpelliéraines, la milieue de terrain slovaque évoque son évolution personnelle ainsi que celle de son équipe qui se déplace à Fleury ce vendredi (20h45 / 14e journée de D1 Arkema), dans un match entre deux équipes de haut de tableau

Dominika, on imagine que la qualification en Coupe de France le week-end dernier sur la pelouse d'Albi-Marssac TC (D2) vous a fait du bien ?
Oui bien sûr ! Nous avons gagné sur un score assez large (6-0), mais il faut tout de même garder à l'esprit qu’il y avait 0-0 à la pause. Ce n'était pas un match facile mais nous avons su nous le rendre plus facile justement en ouvrant le score assez rapidement au retour des vestiaires puis en nous mettant à l'abri assez rapidement ensuite. Au-delà de la qualification, c'était aussi important de faire le plein de confiance avant ce déplacement important à Fleury en championnat et nous avons su le faire.

Qu’est-ce qui a changé entre la première et la seconde période pour vous permettre de trouver ouverture ?
Nous avons eu pas mal d'occasions en première période mais nous avons été plus réalistes en seconde. En première mi-temps nous étions sur tous les ballons, je pense que physiquement nous étions supérieures à cette équipe d'Albi, mais elle a réussi à bien tenir le choc jusqu'à l'ouverture du score. Ensuite, ça a été plus facile de marquer mais nous avons su faire, c'est l'essentiel. Nous avons su rester à un niveau physique élevé, multiplier les courses, et je pense que c'est aussi ce qui a fait la différence. C'est toujours bon pour la confiance de gagner sur un score large, même contre une équipe de division inférieure.

la saison dernière a été difficile pour tout le monde et pas seulement pour moi

Tu évolues à Montpellier depuis un an et demi maintenant. Comment analyses-tu ces 18 premiers mois en orange et bleu ?
On va dire que j'ai connu deux aventures différentes puisqu'entre les deux saisons, nous avons changé d'entraîneur et de préparateur physique. Cela explique d’ailleurs sans doute en partie qu'au début de cet exercice, nous avons eu besoin d'un petit peu de temps d'adaptation pour que l'équipe trouve son rythme de croisière. Désormais, nous nous connaissons mieux, ce qui nous permet d'être mieux en place sur le terrain. Je ressens que cette équipe est en progression constante depuis le début de saison et c'est ça qui est important. Ce n'était pas évident de repartir avec un nouveau staff après la saison difficile que nous avions vécue, mais je constate aujourd'hui que nous sommes de mieux en mieux au fil des matchs et que les résultats suivent, donc tout va bien.

Avec le recul, penses-tu que tu avais besoin d'une saison d'adaptation en arrivant ici ? On te sent beaucoup mieux cette année…
Je ne vais pas nier que quand tu arrives dans un nouveau contexte tu as besoin de temps pour bien connaître l'environnement du club bien comprendre les exigences du championnat et bien comprendre tes coéquipiers. Aujourd'hui avec une année de recul c'est plus simple pour moi. Cela dit, même si j’arrivais dans un contexte où tout était nouveau pour moi, la saison passée, j'étais préparée à ça et je l'avais déjà vécu dans ma carrière, vu que j’avais déjà évolué à l’étranger auparavant ; je mets  à part le problème de la langue puisque je ne parle pas encore bien le français. Bien sûr, avec le temps, et même si mes coéquipières m’aidaient à ce niveau-là la saison passée, c'est plus facile quand tu comprends de mieux en mieux le français d'intégrer directement les consignes et les demandes du coach et du staff. C'est quelque chose de très important.  Globalement, je pense que la saison dernière a été difficile pour tout le monde et pas seulement pour moi. C'est toute l’équipe qui était en difficulté. Cela dit, j'ai bien senti que je devais changer certaines choses de mon côté pour être plus performante, et c'est ce que j'ai fait. C'est vrai que je me sens de mieux en mieux, mais encore une fois, c'est l'équipe dans sa globalité qui semble mieux. Pas seulement moi.

j'ai bien senti que je devais changer certaines choses de mon côté pour être plus performante

Quand tu dis que tu as dû changer quelque chose dans ton jeu, de quoi s'agit-il exactement ?
Je pense que ma préparation estivale, avant même le début de la préparation collective, a été meilleure. J'ai pris quelques jours de vacances entre les deux saisons, mais je me suis rapidement remise au travail, seule, notamment au niveau de mon genou pour lequel j’ai subi des opérations par le passé. Je voulais me donner une chance d'être mieux et je pense que j’y suis parvenue. Aujourd'hui, je sens que mon genou va bien et quand mon genou va bien je vais mieux et je me sens mieux sur le terrain.

Tu as joué dans beaucoup de positions différentes depuis le début de la saison, que ce soit en n°6, n°8, n°10 ou même sur un côté. Comment vis-tu cela ?
Mon poste de prédilection est le n°8. C'est celui où j'évolue quand je suis en sélection, mais c'est aussi un plus que je puisse évoluer à d'autres postes sur le terrain. Le plus important pour moi c'est d’aider l'équipe. Quand le coach dit que je dois jouer côté droit, je joue côté droit, quand il veut que je joue n°10, je joue n°10. S'il pense que mon équipe a besoin de moi dans tel ou tel registre, je dois le faire et je donne tout ce que je peux, ce n'est pas un problème pour moi.

En première partie de saison, nous avons perdu des points dans des matchs où nous n’aurions pas dû en perdre [...] mais si on regarde cette première moitié de saison dans sa globalité, elle est très positive.

Quel regard portes-tu sur ta saison personnelle et celle de l'équipe ?
En première partie de saison, nous avons perdu des points dans des matchs où nous n’aurions pas dû en perdre. Nous ne faisions pas spécialement des mauvais matchs mais nous avions des difficultés à marquer et on encaissait parfois aussi des buts un peu évitables. Ça fait partie des étapes presque logiques dans la construction d'une équipe. Ce que je remarque aujourd'hui, c'est que nous sommes en constante progression ; c'est ce qui compte le plus. Les individualités s’expriment de mieux en mieux dans notre collectif, les bons résultats s'enchaînent et cela crée une dynamique de confiance. Par conséquent, si on regarde cette première moitié de saison dans sa globalité, elle est très positive. Que ce soit le staff ou l'entraîneur, tout le monde tire dans le même sens et j'espère que nous irons le plus loin possible ensemble.

Parmi les matchs dans lesquels nous n'aurions pas dû perdre de points, il y a peut-être la défaite à l’aller contre Fleury (1-2 à Grammont) ? Un club que nous allons retrouver ce week-end…
Cette défaite en fait partie, en effet. Sur ce dont je me souviens, nous avions eu pas mal d'opportunités dans cette rencontre et nous n'avions pas su les convertir, là où, à l'inverse, Fleury s'était montré très réaliste en convertissant ses rares occasions mais en le faisant de fort belle manière. Fleury a vraiment une très belle équipe, parce que c'est une équipe justement où on sent un vrai collectif. Elles n'ont peut-être pas de grands noms mais elles compensent en étant très fortes en tant qu'équipe. On sent que c'est une formation où tout le monde travaille ensemble, c'est pour ça qu'elle a de bons résultats et est assez difficile à manœuvrer. Après, je le répète, nous avons vraiment progressé depuis le match aller, autant sur l'aspect défensif qu'offensif ; individuellement mais aussi collectivement.

Fleury a vraiment une très belle équipe, parce que c'est une équipe justement où on sent un vrai collectif.

Cette équipe de Fleury contient plusieurs joueuses venues des pays de l'Est, notamment deux Polonaises qui se sont montrées très à leur avantage au match aller. Quel est la place du football féminin dans les pays de l'Est justement ?
Il progresse mais est surtout marqué par une mentalité qui est de ne rien lâcher. Les gens issus des pays de l’Est sont très travailleurs et n'abandonnent jamais. Sur un plan plus global, je m'attends à un match très difficile là-bas, vendredi soir. Nous allons défier une des équipes les plus solides du championnat sur ses terres, donc ce ne sera pas simple. Si je me souviens bien cette équipe évolue sur une pelouse synthétique, où les repères sont forcément différents que sur une pelouse naturelle ; ça peut jouer aussi. Elles seront devant leur public, face à une équipe qu'elles ont battu au match aller, donc, forcément, elles voudront doubler la mise à la maison. C'est ce qui rend ce match intéressant car, nous aussi, nous aurons envie de gagner là-bas. En plus, les deux équipes sont proches au classement (Fleury 4e, le MHSCC, 5e), donc ça promet un beau match.

On a l'impression que cette rencontre constitue une bascule pour la suite de la saison…
C'est un match important, c'est vrai, mais selon moi, tous les matchs le sont. Après le déplacement à Fleury, quel que soit le résultat, il faudra se concentrer sur le match suivant et le gagner. Chaque semaine, nous avons un défi différent à relever et c'est ce qui rend la compétition passionnante. Ça ne sert à rien de se projeter plus loin qu'au match qui arrive, parce que chaque match doit être joué pour le gagner. On doit viser les échéances pas à pas, match après match, ça ne sert à rien de se projeter plus loin dans le temps.

A lire également

27juin2022

Supporters

LA CAMPAGNE D'ABONNEMENT DÉBUTERA LE MARDI 28 JUIN sur la billetterie en ligne et au Club House du MHSC à Grammont ! LE CALENDRIER DES ABONNEMENTSA partir du mardi 28 juin 2022 sur la billetterie en ligne du clubau Club House du MHSC à
Lire la suite

01juil2022

Équipe pro

L’international malien a rejoint le club montpelliérain prêté par le club de Vitória GuimarãesEn quête d’un arrière droit pour venir soutenir Arnaud Souquet, le MHSC a jeté son dévolu sur Falaye Sacko qui a posé aujourd’hui
Lire la suite

Équipe pro

Ce vendredi matin le staff du MHSC avait mis en place un entraînement "Bike & Run" à Mauguio pour les joueurs de l'effectif pro.Ces derniers ont effectué trois boucles pour un total de 14 km par équipes de 2, les joueurs se
Lire la suite