Le bonheur est dans le prêt : Clément Vidal | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Le bonheur est dans le prêt : Clément Vidal

Nous sommes allés prendre des nouvelles de Clément Vidal, parti s’aguerrir en prêt cette saison du côté de l’AC Ajaccio (Ligue 2).

En premier lieu, comment vas-tu ?
Je vais bien merci. Tout se passe bien ici, à Ajaccio, que ce soit sur le terrain ou dans la vie..

Tu as choisi de rejoindre l’AC Ajaccio cet été, sous forme de prêt. Pourquoi, et qu’est-ce qui t’a convaincu dans ce projet de l’ACA ?
Au regard de mes dernières saisons, j’avais besoin de temps de jeu, de m’aguerrir au niveau professionnel et c’est ce que je suis allé chercher en rejoignant Ajaccio. J’ai choisi ce projet car l’ACA est un club qui correspond à mes valeurs, qui sont proches de celles de Montpellier. C’est un club familial, avec beaucoup d’envie, de rigueur er des personnes vraies et sincères à la tête du club. Tout ceci me correspondait bien.

Comment décrirais-tu ce club et cette ville de l’intérieur ?
Ajaccio est une petite ville mais qui est très chaleureuse, très jolie et très agréable à vivre. L’ACA est à l’image de la ville, c’est-à-dire un club à taille humaine, très chaleureux, très accueillant, avec un bon esprit familial, ou tout le monde se connaît. En plus, c’est un club très structuré ou chacun a la tête sur les épaules et où il fait bon vivre. Je me sens très bien dans ce club.

Quel effet cela fait-il de quitter son club formateur pour la première fois et qu’est-ce qui surprend le plus ?
Étant Montpelliérain de naissance, la découverte est encore plus importante pour moi puisque c’est la première fois que je quitte ma ville natale. Cela fait forcément bizarre au début, mais d’un autre côté, Il fallait peut-être que je quitte un peu le cocon du club et le cocon familial. Forcément, quand tu changes de vie comme ça, quand tu te retrouves un petit peu plus seul, même si j’ai la chance que ma compagne m’ait accompagné, cela m’a permis de gagner en autonomie, d’être confronté à la vie de manière un petit peu différente et cela fait forcément grandir.

Comment te sens-tu dans cette équipe, dans ce groupe. Comment le décrirais-tu ?
Nous avons un bon groupe, qui vit très bien ensemble et je m’y sens très bien. Nous sommes vraiment une bonne bande de potes. Je pense d’ailleurs que ça se voit sur le terrain et que c’est une des clés de nos bons résultats cette saison. L’AC Ajaccio est une équipe où on fait beaucoup d’efforts les uns pour les autres. On joue avec nos valeurs, en essayant d’être très solide défensivement. Nous avons pris très peu de buts sur cette première partie de saison. Notre équipe n’est pas facile à manœuvrer, justement parce qu’on joue tous ensemble en étant très solidaires.

La montée vous y pensez ?
Comme le dit le coach, nous n’étions pas du tout attendus à notre classement actuel (1er à la trêve) en début de saison et c’est à nous d’en profiter un maximum et de tout faire pour y rester… mais ce n’est pas la peine de se mettre de pression ou quoi que ce soit. Nous avons un groupe avec de la qualité, on joue chaque match en ayant pour objectif de faire le plus de bons résultats possibles et nous verrons bien en fin de saison où cela nous mènera. Ce qui est certain, c’est que notre saison est très positive jusqu’ici.

Quel regard portes-tu sur ton début de saison personnel ?
J’ai eu pas mal de temps de jeu durant la préparation d’avant-saison. Ensuite, malheureusement, je me suis fait expulser (pour deux cartons jaunes dont un en position de dernier défenseur NDLR) lors de notre premier match officiel de la saison à Toulouse. Ça m’a mis un petit coup d’arrêt, surtout que lorsque j’ai purgé cette suspension, j’ai été touché par le Covid qui m’a éloigné du terrain pendant une dizaine de jours. Après ça, il m’a fallu cravacher pour revenir, ce qui est logique parce que l’équipe tournait bien. Il me fallait à nouveau me faire une place. Ensuite, j’ai eu la chance d’enchaîner plusieurs matchs d’affilée où nous avons eu de bons résultats aussi. Depuis je suis titulaire en coupe et j’ai fait plusieurs entrées en championnat. Une saison c’est long, il faut s’accrocher, il y a des moments où j’aurai du temps de jeu, d’autres un peu moins, mais quoi qu’il en soit, je suis très heureux de vivre cette aventure. Bien sûr que le bilan n’est pas parfait, mais je le trouve tout de même très positif jusqu’ici, surtout par rapport au fait que j’avais très peu joué en pro ces dernières saisons à Montpellier.

Globalement, comment trouves-tu ce championnat de France de Ligue 2 ?
Je pense que c’est un championnat qui a beaucoup de qualités, qui est très difficile, très athlétique, avec beaucoup d’impact physique, et où le niveau technique est également intéressant. Les équipes prennent très peu de buts. Je remarque aussi qu’il y a très peu d’espace et que les équipes ne se livrent pas beaucoup. C’est un très bon championnat pour s’aguerrir, faire ses armes et progresser.

Tu sens que ce prêt te permet de progresser justement ?
Franchement oui. Cette expérience me permet d’apprendre dans un contexte différent, que ce soit en match mais aussi à l’entraînement. Ça fait du bien de voir quelque chose de nouveau aussi car je venais de passer trois ans avec l’effectif pro du MHSC en ayant très peu de temps de jeu avec l’équipe première. Quelque part, une petite routine s’était installée, et je trouve très positif de découvrir quelque chose de nouveau ici. Cette expérience ne peut être que bénéfique pour la suite de ma carrière.

Quelles sont tes objectifs personnels et collectifs pour la deuxième partie de saison ?
À titre personnel, j’espère enchaîner le plus de matchs possible, avoir un maximum de temps de jeu pour continuer d’apprendre et essayer d’être le plus performant possible afin d’aider l’équipe au maximum. Sur un plan plus collectif, je dirai simplement qu’il faut continuer à jouer avec nos valeurs, notre état d’esprit et, si on s’appuie là-dessus, on arrivera à gagner des matchs. On verra ensuite en fin de saison ou on se situe dans le classement, avec peut-être des échéances qui seront ensuite très sympas à vivre.

Quel regard portes-tu sur la saison actuelle du MHSC, ton club formateur ?
J’ai toujours un regard particulier par rapport aux résultats du MHSC. C’est mon club de cœur, celui de ma ville natale, là où j’ai été formé… Le sentiment affectif est fort. D’ailleurs, ça fait bizarre d’avoir un regard extérieur sur les résultats du club. C’est la première fois que ça m’arrive depuis de nombreuses années. Je trouve que Montpellier fait un début de saison très cohérent. On voit qu’il y a une vraie philosophie de jeu, qu’on essaie d’avoir la possession, de bien jouer… Je trouve qu’il y a énormément de qualités dans cet effectif et les bons résultats s’enchaînent, donc tant mieux. On voit aussi qu’il y a beaucoup de jeunes qui jouent, ce qui est très intéressant.

Pour conclure, quel message adresserais-tu aux dirigeants, joueurs et supporters du MHSC avant cette deuxième moitié de saison ?
Je leur souhaite de continuer à faire une belle saison, et je leur souhaite le meilleur. Tout simplement. De toute façon, dès que je regarde un match de Ligue 1 à la télé, c’est forcément celui de Montpellier (sourire). Je vous souhaite également à tous et à toutes une très bonne année !

A lire également

20sep2022

Féminines

Pour finir le mois de septembre venez encourager les féminines face à Bordeaux le VENDREDI 30 à Grammont ! La billetterie pour cette rencontre est ouverte. Toutes les infos sont ici !    Le match : MHSC - FC Girondins de
Lire la suite

16sep2022

Équipe pro

Premier rendez-vous du mois d'octobre à domicile avec la réception de l'AS monaco, le dimanche 9 octobre à 13h dans le cadre de la dixième journée de Ligue 1 Uber eats. Une rencontre placée sous le signe du soutien à la campagne Octobre
Lire la suite

29sep2022

Équipe pro

Espoir Orange et Rêve Bleu avait offert aux résidents de l'Ephad Les Couleurs du Temps un papy-footIls avaient lancé l'appel sur les réseaux sociaux en 2021. Les résidents de l'Ephad Les Couleurs du Temps voulaient un baby-foot adapté
Lire la suite