Volontaires mais trop justes... | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Volontaires mais trop justes...

Auteures d'une prestation pleine d'envie, de combativité et application, les féminines du MHSC ont été douchées à domicile par le froid réalisme du PSG (0-3). Dur, mais juste...

AUTOUR DU MATCH : Une question de fierté

Même au cœur d’une saison qui peut légitimement laisser des regrets, la réception du Paris-Saint-Germain n’est jamais anodine, a fortiori quand le club de la capitale occupe le fauteuil de leader, devant l’ogre lyonnais. Alors forcément, la venue du PSG à Grammont ce samedi dans le cadre de la 17e journée de D1 Féminine est un moment à part. Les Montpelliéraines avaient à cœur de bien figurer face à l’actuel leader du championnat et de réaliser une prestation digne du club héraultais, qui reste une formation historique du football féminin français. En face, Les Parisiennes n’avaient pas le droit de laisser filer des points dans leur lutte à distance avec l’OL et ce malgré le fait que cette rencontre de championnat s’intercale entre deux matchs de coupe d’Europe face au même adversaire rhodanien. Battu 1-0 au Parc des Princes mercredi, les joueuses d’Olivier Echouafni avaient forcément un œil au match retour la semaine prochaine avec l’espoir de décrocher une victoire synonyme de qualification, mais elles ne devaient pas non plus galvauder la rencontre de ce samedi face à Montpellier. Pour cette raison, le technicien parisien avait effectué 4 changements par rapport au 11 de départ aligné mercredi en coupe d’Europe. De son côté, l’entraîneur montpelliérain, Frédéric Mendy avait fait confiance aux mêmes titulaires que lors de la victoire au Havre il y a 15 jours.

LE MATCH : MHSC 0-3 Paris SG

Il y a bien longtemps qu’on n’avait pas vu une première période aussi plaisante de la part des Montpelliéraines : du jeu, de l’envie, du pressing , des ballons grattés… Si les occasions n’étaient pas légion (exceptées une frappe de Torrent à côté, 5e, une belle percée de Landeka, 29e et une frappe de Puntgam au-dessus, 31e), dans leur attitude, les joueuses de Frédéric Mendy faisaient plaisir à voir. En face, le leader parisien ne parvenait pas à développer son jeu mais, au fil des minutes, l’emprise des joueuses de la Capitale se mettait en place. Sous l’impulsion de son internationale suisse Ramona Bachmann, très en vue par sa justesse technique et sa qualité de passe, le PSG se montrait de plus en plus pressant. Bachmann allumait la première mèche mais sa frappe était hors cadre (11e), avant que le centre de Nadim ne trouve Huitema, pleine surface (18e). La mire se rapprochait et à l’issue d’un contre bien mené, Nadim ouvrait le score d’une belle frappe croisée (0-1, 24e). Pourtant méritantes, les Pailladines se retrouvaient logiquement menées par le froid réalisme parisien à la pause.

Au retour des vestiaires, les Parisiennes tentaient d’enfoncer le clou mais Däbrirz puis Nadim buttaient sur Schmitz (49e, 55e). Nadim remettait le couvert trois minutes plus tard sur un centre de Cook, mais Lisa Schmitz retardait encore l’échéance d’un 2ème but parisien qui aurait presque définitivement sonné le glas des espoirs héraultais. La gardienne allemande ne pouvait en revanche rien faire sur la tête de Paredes sur corner, presque dans la foulée (0-2, 60e). Un corner pour la tête de la défenseure espagnole, c’est du classique, du connu mais c’est tellement bien fait que ça marche…. Désormais, le rouleau compresseur des visiteuses était en marche. La capitaine du PSG ''pliait même le Game'' en s’offrant un doublé 4 minutes plus tard, à nouveau sur corner et, cette fois, la messe était dite (3-0, 64e). Volontaires et appliquées, les Montpelliéraines ont tenté de revenir au score jusqu’au bout à l’image de cette frappe au-dessus de Puntigam (67e) ou de ce rush de Mondésir (71e). Dans l’attitude, elles  n’ont pas grand-chose à se reprocher ; elles sont simplement tombées sur  plus fortes... Prochain rendez-vous dès samedi prochain à domicile contre Reims.

La fiche technique

Samedi 27 mars 2021.
17ème journée de D1 Arkéma.

Stade de La Mosson.

Mi-temps : 0-1
Score final : 0-3
Arbitre : Mlle Elbour.

Paris SG: Nadim (24e), Paredes (60e, 64e).
MHSC : Pankratz (41e) ; Paris SG: Bruun (23e).
 

MHSC : Schmitz – Lakrar, De Almeida, Dekker, Pankratz – Torrent (cap.), – Puntigam Škorvánková (Belloumou, 85e), Weeerden (Mondésir, 68e) – Fowler. Entraîneur : Frédéric Mendy.

PARIS SG : Endler – Cook, Dudek, Paredes, Morroni (Lawrence, 78e) – Däbritz, Geyoro (Fazer, 85e) – Bachmann (Katoto, 71e), Nadim, Buun - Huitema. Entraîneur : Olivier Echouafni

 

A lire également