Retour à la compétition pour les Féminines du MHSC | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Retour à la compétition pour les Féminines du MHSC

Quatrièmes la saison passée, les joueuses de Frédéric Mendy débutent leur saison ce samedi par un déplacement à Fleury (14h30). Entre passé, présent et avenir, le coach montpelliérain fait le point.

Comme pour l’équipe masculine, la saison 2019-2020 des féminines du MHSC s’est arrêtée le 13 mars dernier avec la crise sanitaire liée au COVID-19… et comme leurs homologues de l’équipe masculine, c’était à la veille de la réception de l’OM comptant pour la 17ème journée de D1 Arkema. A cet instant, le MHSC pointait à la 4ème place du classement avec 7 points de retard sur le 3ème, Bordeaux, que les Pailladines devaient rencontrer le 29 mars. Outre cette rencontre, les joueuses de Frédéric Mendy devaient encore recevoir l’OM, Bordeaux donc, ainsi que le PSG et Soyaux, et se déplacer à Dijon et Guingamp.   Une saison tronquée, certes, mais qui a permis à l’entraîneur montpelliérain, en poste depuis juillet 2019, de se faire une idée précise de ce championnat et du potentiel de son équipe. « Il y a eu des bonnes choses et des moins bonnes, explique le coach. Le bilan est un peu mitigé, d’abord concernant notre 4ème place (même si le championnat n’était pas terminé et que nous devions encore recevoir Paris et Bordeaux). Il y a des matchs qui me restent en travers, comme contre Guingamp où on doit gagner et où on fait match nul. C’est ce qui nous laisse un petit goût d’inachevé mais, d’un autre côté, je suis très content de l’investissement des joueuses. J’ai plus de positif que de négatif. On a parfois un peu manqué d’expérience, le staff compris. C’est comme ça. On a appris on continue d’apprendre et ça me servira pour la saison qui arrive. »

Après l’annonce de l’arrêt définitif du championnat intervenue le 28 avril dernier, le coach et son staff se sont alors concentrés sur le fait de dessiner les contours de l’effectif 2020–2021 du MHSC et bien sûr de l’améliorer. En tout, 6 joueuses ont donc débarqué cet été pour compenser 4 départs. « On avait tout de même pas mal anticipé en recrutant des joueuses qui ont un vécu du haut niveau que ce soit Dominika Škorvánková (Bayern Munich), ou Leonie Pankratz (capitaine d’Hoffenheim) », poursuit Frédéric Mendy. « On manquait aussi de vitesse devant et c’est ce qu’on a essayé de compenser avec les arrivées d’Adelina Engman et Ashleigh Weerden qui aiment la profondeur et qui vont vite car on sait que, quand le défenseur court vers son but, c’est toujours plus compliqué que de défendre en avançant. » Le technicien précise également : « On a aussi recruté des jeunes internationales (A ou chez les jeunes). Ce recrutement comme ce groupe ont un très fort potentiel.  »

FAIRE MIEUX QUE L’AN PASSÉ

Pour tenter de mettre en musique cet effectif  largement renouvelé depuis 2 ans (il ne reste plus que 6 joueuses de l’effectif qui a disputé la Ligue des Champions en 2017-2018), les équipières de Marion Torrent ont jusqu’ici disputé 6 matchs amicaux : deux face au prestigieux FC Barcelone, deux contre la Juventus et le PSV Eindhoven dans le cadre du trophée Véolia qui se disputait à Lyon ; avant de terminer par deux victoires contre l'OM et les Allemandes d'Hoffenheim. Des rencontres qui ont permis de se faire une idée du potentiel de cette équipe. « Avoir une préparation de 9 semaines, c’est forcément différent, ça ne nous était jamais arrivé, poursuit le coach. Il a fallu faire attention les premières semaines pour ne pas avoir de blessées. Il y a plein de facteurs qui rentrent en compte. Avec le préparateur physique et le staff médical, nous avons beaucoup parlé, beaucoup étudié tout ça. Forcément quand tu restes quatre mois sans jouer tu perds certains automatismes et certaines capacités au niveau du corps. On a essayé de compenser cela au fil du temps. On monte en puissance peu à peu. »

Une montée en puissance qui s'est traduite par ces deux derniers succès contre l’OM et Hoffenheim, et qu’il va désormais falloir matérialiser dès le match d’ouverture en championnat ce samedi sur la pelouse de Fleury (14h30). Le club essonnien, coaché par David Fanzel, a perdu de nombreuses habituées de la D1 cet été (Gignoux, D. Corboz, Gadéa , Machart-Rabanne), mais a recruté l’internationale tricolore Léa Le Garrec (ex PSG, Guingamp et Brighton), ainsi que plusieurs joueuses étrangères. Face à une équipe toujours difficile à manœuvrer, cette rencontre aura valeur de 1er test : « Notre objectif, c’est de faire mieux que l’an passé, conclut Frédéric Mendy. Même si je connaissais ce championnat, cette première année a forcément été enrichissante ça m’a permis de mieux connaître nos adversaires et même nos joueuses. Toutes les équipes se renforcent mais nous avons une belle équipe avec du potentiel à tous les postes. Il a de la qualité à tous les étages, c’est bien pour le groupe, bien pour les joueuses mais il n’y a que comme ça qu’on avancera, avec de la concurrence et en cherchant la performance. »

Après ce déplacement à Fleury, les Féminines du MHSC recevront Guingamp vendredi prochain (18h30) pour leur première sortie à domicile de 2020-2021. Bonne saison mesdemoiselles !

A lire également

07aoû2022

Équipe pro

Le dimanche 21 août (15h), c'est auxerre qui se présentera au Stade de La mosson dans le cadre de la troisième journée de Ligue 1 Uber eats. La billetterie pour cette rencontre est ouverte. Toutes les infos sont ici !Le match : MHSC - AJ
Lire la suite

13aoû2022

Équipe pro

Ce SAMEDI le MHSC se déplaçait AU PARC DES PRINCES pour le compte de la 2ème journée de Ligue 1 Uber Eats.Pour leur premier déplacement de la saison, nos Pailladins avaient rendez-vous avec les Parisiens, champions de France en titre, dans leur
Lire la suite