Mihailo Ristić, l’heure de la renaissance | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Mihailo Ristić, l’heure de la renaissance

Arrivé au MHSC il y a bientôt 2 ans, l’international serbe semble avoir franchi un palier cette saison. Il a même retrouvé sa sélection nationale...

La mode est un éternel recommencement dit l’adage. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que, comme Nicolas Ouédec, Pascal Fugier ou Frédéric Garny il y a 20 ans (que Michel Mézy surnommait d’ailleurs affectueusement Florent Pagny), ou plus récemment Andy Delort et Téji Savanier, Mihailo Ristić ait succombé cet été à la mode des cheveux blonds péroxydés. Ce qui l’est plus en revanche c’est que cette fantaisie capillaire a coïncidé avec un véritable renouveau pour le n°7 montpelliérain. Titularisé à six reprises lors des 7 premières journées, le défenseur serbe n’avait jamais autant enchaîné les matchs depuis son arrivée il y a bientôt 2 ans. De là à imaginer que le blond platine lui ait porté bonheur, il n’y a qu’un pas que Mihailo franchit sans hésiter avec le sens de l’humour qu’on lui connaît « Peut-être que ça me porte chance oui, acquiesce-t-il dans un grand éclat de rire. Par contre, si les choses ne tournent pas comme je le souhaite, je me reteindrais les cheveux à nouveau. Ça me portera bonheur ! »

Les coiffeurs sont prévenus, mais ses adversaires aussi. En effet, avec sa patte gauche soyeuse, sa qualité de centre, sa frappe sèche ou liftée, mais aussi sa bonne vision du jeu, Mihailo apporte une palette différente au jeu montpelliérain, moins dans la percussion et la puissance, plus dans l’attaque placée, mais tout aussi précieuse. « Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, je suis très heureux à Montpellier. Je m’épanouis vraiment ici. Je me sens comme à la maison. J’aime le MHSC. Tu peux ressentir que c’est une grande famille et ce n’est certainement pas le cas dans tous les clubs. Le Président est sur le banc de touche lors de chaque match, il est proche de nous au quotidien, c’est quelque chose d’unique et Montpellier est très reconnaissable par cet état d’esprit famille qui est très agréable à vivre, explique-t-il  J’ai eu besoin de temps pour m’adapter au football français mais je suis sur la bonne voie. »

J’aime le MHSC. Tu peux ressentir que c’est une grande famille
et ce n’est certainement pas le cas dans tous les clubs

Une adaptation qui a connu comme un coup d’accélérateur depuis le début de cette saison. Mihailo aurait-il eu déclic ? « Le championnat de France fait partie du top 5 européen. À chaque match, tu joues contre de supers joueurs et pouvoir résister face à eux te donne forcément de la confiance. Le déclic est sans doute venu de là, dans la foulée du bon début de saison de l’équipe, explique-t-il. Plus globalement, je pense avoir progressé en terme de confiance en moi. Avant, j’avais tendance à faire de bons entraînements mais, quand le match arrivait, je n’arrivais pas à reproduire ces performances et à me hisser au même niveau. C’est en train de venir mais je suis conscient qui me reste encore beaucoup de travail à accomplir, rien n’est acquis. Je sais que je peux faire encore mieux mais tout cela viendra en continuant à travailler et en enchaînant les matchs. »

L’enchaînement des matchs justement a joué un rôle important dans sa dynamique positive depuis le début de la saison : « Cela me permet d’emmagasiner cette confiance et, bien évidemment, quand tu réalises de bonnes choses sur le terrain, tu te montres à toi-même que tu es capable d’évoluer à ce niveau et la confiance vient d’elle-même, poursuit-il. Je savais que si j’avais cette opportunité d’enchainer les matchs, je pourrais leur rendre cette confiance et c’est ce qui est en train de se passer. Je remercie le coach pour la confiance qu’il m’accorde. Passé un temps, je n’évoluais pas forcément à mon meilleur niveau mais il a toujours cru en moi et m’a donné ma chance. Je lui en suis reconnaissant. »

Je remercie le coach pour la confiance qu’il m’accorde.  il a toujours cru en moi. Je lui en suis reconnaissant

Dans la foulée de son bon début d’exercice, Mihailo a également connu un autre bonheur, celui d’être appelé en sélection nationale A serbe en octobre dernier, disputant en intégralité la demi-finale des barrages de qualification à l’Euro remportée par son équipe face à la Norvège (2-1). Un aboutissement pour celui qui a disputé deux championnats d’Europe U19 dans une génération dorée où figurent, entre autres, Raijkovic (le gardien de Reims), Milinkovic Savic (Lazio Rome), ou Jovic (Real Madrid) – avec à la clé un super parcours en 2014 et une demi-finale perdue de justesse en demi-finale aux tirs au but avant d’être privé de la Coupe du Monde U20 remportée par les siens l’année suivante pour cause de blessure – et qui n’avait jusqu’ici connu qu’une sélection A : « La première fois, c’était dans le cadre de confrontations amicales et le sélectionneur n’avait appelé que des joueurs évoluant dans le championnat serbe. J’étais évidemment très heureux mais ça n’avait pas la même importance. Je me souviens que nous avions joué au Qatar (en 2016 NDLR), explique-t-il. Numériquement, c’était donc ma deuxième sélection mais, en ce qui concerne les matchs officiels, je peux presque dire qu’il s’agissait de ma première. J’étais très heureux. Je me sens très chanceux par rapport à tous ces jeunes qui jouent au foot en Serbie avec le rêve de porter un jour le maillot de notre sélection nationale. C’est un honneur. »

porter le maillot de notre sélection nationale est un honneur

Appelé à nouveau lors de la trêve de novembre (il était notamment titulaire dimanche dernier lors du match nul 1-1 face à la Hongrie en Ligue des Nations), il n’est en revanche pas entré en jeu lors de la défaite de son équipe en finale des barrages face à l’Ecosse trois jours plus tôt « Tout comme moi, l’ensemble du groupe était très déçu du résultat. Nous voulions vraiment aller à l’Euro mais ne l’avons pas montré sur le terrain. Nous sommes très tristes mais nous n’avons pas mérité de gagner. Nous devons rester unis et avancer. »

S’il n’ira donc pas à l’Euro cet été, Mihailo Ristić a néanmoins encore de belles échéances qui l’attendent avec le MHSC : « Nous avons réalisé de super performances en début de saison avec une belle qualité de jeu, explique-t-il au moment d’évoquer le début de saison de son équipe. Nous avons vécu une baisse de forme ensuite qui s’est matérialisée par 2 défaites à domicile dont une est malheureusement intervenue lors du derby. C’était un mauvais match de notre part et nous en sommes tous désolés pour les supporters. Nous avons bien réagi ensuite en enchaînant 2 victoires à Saint-Étienne puis à Bordeaux. C’est une très bonne chose d’être parvenus à gagner à l’extérieur. Désormais, il faut gagner à nouveau à la maison. »

Ne pas se projeter trop loin

Ralenti par une blessure à l’ischio, notre n°7 a retrouvé les terrains il y a 15 jours lors de la victoire en Gironde et pourrait enchaîner ce dimanche lors de la venue de Strasbourg à La Mosson : « Leur classement actuel ne reflète pas la qualité de cette équipe qui a beaucoup de talent, analyse Mihailo. On sait que ce sera un match difficile mais nous avons nos chances.» Gagner pour viser plus haut pourrait être le slogan de cette rencontre assez attendue. « Je crois vraiment à cette équipe parce que nous avons de bonnes individualités et un bon entraîneur qui a su créer un bon collectif. Depuis que je suis arrivé mon objectif a toujours été de me battre avec l’équipe pour les six premières places du classement et jouer Europe. Je suis persuadé que l’équipe en est capable et nous allons tout donner pour y parvenir » avoue-t-il tout en restant prudent : « Même si c’est très classique de dire ça, nous ne devons pas nous projeter trop loin et devons restés focalisés uniquement sur le match qui arrive. Si nous faisons ça je suis persuadé que nous pouvons aller loin. »  Sinon, Mihailo ressortira son arme secrète et ses fameux cheveux blonds…

A lire également

23nov2020

Équipe pro

Revivez la victoire face à Strasbourg en Inside au plus près du groupe pailladin sur MHSCTV ci-dessous !
Lire la suite

Équipe pro

Dimanche après-midi, le MHSC a décroché une superbe victoire contre Strasbourg à La Mosson (4-3, 11ème journée de Ligue 1 Uber Eats). Revivez ce succès en photos [[nid:23152]]
Lire la suite

Féminines

Ce samedi, les Féminines du MHSC se sont imposées 3-1 face au Havre dans le cadre de la 9e journée de D1 Akema.  Retour sur ce succès en images[[nid:23151]]
Lire la suite