MHSC 2-1 OL : Du talent, du coeur et la victoire du bonheur ! | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

MHSC 2-1 OL : Du talent, du coeur et la victoire du bonheur !

Du beau jeu pendant plus d'une heure, 2 buts, une abnégation sans faille pour résister ensuite, c'est ça le MHsc qu'on aime ! Et ça fait 3 points de plus

AUTOUR DU MATCH : enchainer

Personne n’a oublié cette fameuse 3e journée de l’an passé au cours de laquelle les Montpelliérains avaient alors été les premiers à faire tomber l’Olympique Lyonnais, alors entraîné par Sylvinho. Ce jour-là, la patate signée Arnaud Souquet n’avait laissé aucune chance à Anthony Lopes. Plus d’un an plus tard, de l’eau a coulé sous les ponts, la pandémie est passée par là et surtout, le contexte est bien différent. Pour les Lyonnais, l’objectif était de profiter de ce match en retard de la 1ère journée (reporté en raison de la participation des Rhodaniens à la demi-finale de la Ligue des Champions) pour rejoindre le trio de tête du championnat, eux qui comptent 4 points après deux matchs joués. Pour les Pailladins, l’idée était d’enchaîner une seconde belle prestation après la très belle victoire contre Nice samedi. Il restait cependant l’inconnue de l’aspect physique, 3 jours seulement après cette grosse débauche d’énergie

LE MATCH : MHSC 2-1 Lyon

Côté compos, Michel Der Zakarian avait misé sur la continuité en alignant le même onze de départ que celui vainqueur samedi contre Nice. Son homologue lyonnais Rudi Garcia avant, quant à lui, effectué 2 ajustements par rapport à sa composition vendredi avec les titularisations de Kadewere et Aouar en lieu et place de Dembélé et Depay.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la rencontre n’a pas tardé à s’enflammer. Dès la 4e minute de jeu, Toko Ekambi expédiait une reprise sur le poteau, consécutive à un centre de Cornet. Passée cette première frayeur, les Montpelliérains reprenaient les choses en mains. Laborde ne cadrait pas sa tête sur un bon service de Mihalo Ristic (9e), avant que Dubois ne soit obligé de dégager à l’arrachée devant ce même Gaëtan (20e). Si les Lyonnais étaient globalement maîtres du ballon, les occasions étaient clairement montpelliéraines, à l’instar de cette tête de Delort sur laquelle Anthony Lopes s’interposait avec brio (26e). Et puis vint le premier tournant du match : Sur un centre, Dubois commettait une faute sur Savanier qui transformait le penalty (1-0, 38e). Quelques instants plus tard, Houssem Aouar, coupable d’un tacle à retardement sur Souquet, était expulsé après intervention de la Var (43e).

Au retour des vestiaires, après une première mi-temps accomplie, les Montpelliérains avaient donc toutes les cartes en mains. Il restait désormais à tenir face à des Lyonnais forcément en quête de rebond…

Pour ce faire, Rudi Garcia lançait Memphis Depay et Jean Lucas dans la bataille dès la 55e minute. Des changements qui n’auront pas eu le temps de faire effet : 3 minutes plus tard, le magnifique centre de Ristic (encore très bon mardi soir) trouvait Savanier qui profitait de l’effacement volontaire de Laborde pour ajuster Lopes et doubler la mise (2-0, 58e). Du grand art… Désireux de revenir, les Rhodaniens se montraient surtout dangereux sur corner, mais Jonas Omlin sortait une parade décisive devant Marcelo (70e), puis sur le coup franc magnifique de Dapay (73e).

Alors que les Montpelliérains maîtrisaient les débats, tout était relancé à dix minutes de la fin. Depay transformait un penalty consécutif à une faute de Hilton dans la surface et le Brésilien était expulsé. Dès lors, les Lyonnais multipliaient les assauts pour égaliser et la fin de partie était irrespirable. Les corners se multipliaient mais les Pailladins résistaient comme un seul homme, avec énormément de courage et de volonté, pour s’offrir une magnifique victoire. Du jeu, du talent et du cœur, c’est ça la Paillade qu’on aime !

Rendez-vous dès dimanche contre Angers à La Mosson (15h), pour tenter de tripler la mise. Les Montpelliérains comptent sur votre soutien !

La fiche technique

Mardi 15 septembre 2020.
Match en retard de la 1ère journée de Ligue 1 Uber Eats.

Stade de La Mosson.

Mi-temps : 1-0
Score final : 2-1
Arbitre : M. Leteixer.

MHSC : Savanier (pen, 38e, 58e) Lyon: Depay (pen, 82e)
MHSC : Delort (7e), Ferri (62e), Hilton (77e) ; Lyon : Guimaraes (34e), Toko Ekambi (45e+3).
MHSC : Hilton (80e) ; Lyon : Aouar (43e

MHSC : Omlin - Mendes, Hilton, Congré - Souquet, Le Tallec, Ferri (Mollet, 62e), Ristic - Savanier (Chotard, 74e) - Delort (Mavididi, 62e), Laborde (Sambia, 85e). Entraîneur : Michel Der Zakarian.

OLYMPIQUE LYONNAIS : Lopes - Marcelo, Denayer (Bard, 67e), Andersen - Dubois, Guimaraes (Jean Lucas, 55e), Caqueret, Cornet (Dembélé, 74e) - Aouar - Toko-Ekambi (Cherki, 67e), Kadewere (Depay, 55e). Entraîneur : Rudi Garcia.

 

Le fait du match : Savanier a du cran

Déjà auteur d’une superbe prestation contre Nice samedi, Téji Savanier a remis le couvert ce mardi. Dans un registre plus besogneux que samedi, il a beaucoup travaillé et a donné le tempo de son équipe, autant en terme de passes que dans le pressing. C’est lui qui provoque la faute de Dubois sur le penalty et c’est également lui qui le transforme d’une superbe Panenka. Un geste qui le fait ressortir du lot, mais qui ne doit pas faire oublier la superbe prestation collective des hommes de Michel Der Zakarian, autant offensivement que défensivement. Bravo les gars !

A lire également

15sep2020

Équipe pro

5 jours après la venue de Lyon, c'est Angers qui débarque à La Mosson ce dimanche (15h)  !Une triple dose de foot en une semaine ? Même pas peur ! On en redemande même. Après Nice et Lyon, c'est donc Angers qui débarque pour le
Lire la suite