Anouk Dekker : « Intéressant et enrichissant »

Finaliste de la Coupe du Monde en France cet été, l’internationale néerlandaise revient sur cette aventure et évoque ses ambitions avec le MHSC à l’heure du déplacement à Bordeaux ce samedi (14h30).

La Coupe du Monde en France

Anouk. Difficile de redescendre sur terre après une finale de Coupe du Monde ? 
C’est toujours particulier, mais, avec l’expérience (elle a disputé 2 Coupes du Monde et 2 championnats d’Europe NDLR), tu sais mieux comment aborder les après tournois internationaux. Dans des circonstances pareilles, tu as peu de vacances et moins de temps pour préparer la saison avec ton club mais c’est pour de bonnes raisons (sourires). Plus globalement, il y a forcément moins de spectateurs, des ambiances différentes et c'est aussi différent de jouer pour son club ou pour son pays. En club, vous évoluez avec des joueuses de différentes nationalités, vous avez besoin de plus vous adapter, mais c'est aussi ce qui est enrichissant. C'est bien d’avoir la chance de pouvoir vivre les deux expériences.

Après le sacre à l’Euro, il y a 2 ans, cette finale (perdue contre les USA) est une sacrée confirmation pour les Pays-Bas…
Oui. Après notre titre de Championnes d’Europe, il y a eu une immense joie d’être sacrées mais aussi une forme de pression parce que certaines personnes se sont dit : « parce qu'elles ont gagné l'Euro, elles vont aussi gagner la Coupe du Monde » mais il ne faut pas oublier que c'était seulement notre deuxième Mondial. Ce n'est jamais facile quand tu as gagné un tournoi d’en gagner un second deux ans plus tard, surtout un de ce niveau-là. La Coupe du Monde, c'est ce qui se fait de mieux en matière de football féminin et, avec ce résultat, nous avons montré que nous étions capables d'être régulières dans la performance et d'enchaîner par un très beau parcours lors de ce Mondial en France. Cette finale est une très belle confirmation pour le football féminin néerlandais. Il est évident qu'après sa défaite en finale nous avions tous beaucoup de déception mais, quand on regarde les choses avec du recul, je peux vous dire que je suis fière de cette équipe des ‘’Oranjes’’.

Cette Coupe du Monde a été une très grande réussite

Quelle est ton analyse de cette compétition, personnellement, sportivement et au niveau de l’organisation en France ?
Cette Coupe du Monde a été une très grande réussite pour la France et une très bonne chose aussi pour le championnat. Beaucoup de joueuses étrangères ont encore signé en France cet été, c’est la preuve de l'attractivité de la D1. Aujourd'hui, il n'y a pas seulement Paris et Lyon, il y a également d'autres très belles équipes comme Montpellier bien évidemment, mais aussi Bordeaux ou le Paris FC pour ne citer qu’eux. Les clubs français deviennent meilleurs d'année en années. A titre personnel, c'était un réel plaisir de disputer cette Coupe du Monde en France, dans mon pays d'adoption, dans lequel j'évolue depuis plusieurs années maintenant. C'était agréable d'être dans un pays que je connaissais, de pouvoir aider mes coéquipières en traduisant certaines choses dans la vie quotidienne. J'avais l'impression d'être à la maison avec mon équipe nationale, sans être aux Pays-Bas. Quand tu joues dans ton pays, tu ressens toujours plus de confiance comme cela avait été le cas pour moi lors de l’Euro en Hollande il y a 2 ans. J'ai ressenti cette même forme de quiétude ici en France. C'était une sensation très agréable. Ça m'a fait plaisir de voir autant de supporters français suivre cette Coupe du Monde mais aussi de voir que nous étions suivies par beaucoup de supporters hollandais. La réussite de cette compétition est une très bonne chose pour le football féminin français.

Le MHSC

Comment s’est passé ton retour en club ?
Je me sens très bien. J'ai pu passer de bonnes vacances, ce qui est toujours très important après une compétition internationale. Cette année, c'est un nouveau départ avec de nouvelles têtes dans le staff comme le coach Fred Mendy et son adjoint Baptiste Merle. Nous avons aussi beaucoup de nouvelles joueuses. Nous connaissions évidemment Morgane (Nicoli) et Marie-Charlotte (Léger) qui étaient prêtées, mais, pour le reste, ce sont des découvertes. Je suis arrivée pour débuter la préparation le samedi, et, le dimanche, nous somme parties en stage à la montagne. C'était une très bonne chose pour apprendre à se connaître. Cela s'est très bien passé et j'ai vraiment eu la sensation que nous avions un bon groupe que ce soit au niveau de la mentalité mais aussi de la qualité et de la discipline. Tout le monde a travaillé l'une pour l'autre, s’est levé chaque jour avec l'idée d'être meilleure et c'est une très bonne chose. Frédéric et Baptiste insistent beaucoup sur cet aspect d'entraide mais aussi sur pas mal d'aspects tactiques. C'est très intéressant et rafraichissant aussi !

Le groupe a été rajeuni aussi. On imagine que dans ce contexte-là l'apport de ton expérience est important… Quel est ton rôle sur ce plan-là ?
C’est vrai que nous avons perdu pas mal de joueuses expérimentées à l'intersaison et sommes reparties sur un nouveau cycle avec des joueuses plus jeunes. On les voit grandir au quotidien ce qui est très agréable et très enrichissant. J’espère pouvoir les aider et aider l'équipe à progresser.

Un bon groupe au niveau de la mentalité, de la qualité et de la discipline.

Qu’est-ce qui t’a poussé à rester ?
Mon contrat arrivait à échéance cet été, et, dans ce genre de situation, tu te poses toujours des questions, surtout quand l’effectif est assez profondément renouvelé. Je me suis dit que ce serait un nouveau départ très enrichissant pour moi tout en restant ici. J'ai parlé avec le nouveau coach avant même la fin de saison passée, le feeling était bon et je suis persuadée qu'il y a un bon projet ici, avec de nouvelles joueuses, pour continuer à se battre avec Paris et Lyon pour cette fameuse seconde place qualificative pour la prochaine Ligue des Champions. Je me sens très bien ici. Je suis très heureuse de faire partie de cet effectif et de ce club.

Quels sont tes objectifs personnels et collectifs pour la saison ?
C'est très positif d'avoir démarré par 2 victoires. Je vois l'équipe progresser même si elle a encore une marge de progression. On a encore besoin de mieux se connaître mais c'est normal quand tu as autant de changements dans une équipe. L’objectif c’est de progresser chaque jour et je suis convaincue que ce groupe en a les capacités. Si nous nous battons les unes pour les autres, nous avons les qualités pour battre n'importe quelle équipe.

Prochaine étape ce samedi à Bordeaux…
Oui. C’est une très bonne équipe avec des joueuses de qualité mais je pense que nous pouvons faire un bon résultat contre elles. La saison dernière, nous n’avions pas réussi à les battre (défaite à domicile à l’aller, 0-1, nul 2-2 au retour). C'est bien de se rappeler du passé pour ne pas oublier. Cependant, nous sommes dans un nouveau projet et nous devons gagner cette année. Nous devons être à plus de 100 % pour réaliser un bon résultat et, à la fin de la rencontre, pouvoir se regarder dans le miroir et se dire que nous avons donné le maximum. Je crois en ce groupe et je crois en cette équipe. Il y a beaucoup de qualités, la concurrence est seine, on peut évoluer avec différentes joueuses dans différents systèmes ce qui est très intéressant pour nous dans l'optique saison. Nous n'avons pas seulement 11 joueuses mais un groupe de qualité pour aller le plus haut possible.

A lire également

16sep2019

Équipe pro

Le derby contre nîmes à la mosson approche... Une rencontre, évidemment, à ne rater sous aucun prétexte. Pour être sûr de ne pas manquer ce rendez-vous du mercredi 25 septembre (19h), retrouvez toutes les infos billetterie... avec l'ouverture
Lire la suite

12aoû2019

Équipe pro

Le MHSC met en place un pack 4 matchs pour vous permettre de vivre les plus belles affiches aux meilleures places…MHSC - Nîmes25 septembre 2019 à 19h7ème journéeMHSC - MONACOSamedi 5 octobre à 20h9ème journée  MHSC - PSG7 décembre 2019*
Lire la suite

24sep2019

Équipe pro

Un derby est toujours un match à part. A l’aube de celui qui opposera le MHSC au Nîmes Olympique mercredi soir à La Mosson, plusieurs anciens et actuels joueurs de notre club, ont accepté de raconter les derbies qu’ils ont vécus à l
Lire la suite