Lakrar – Mondésir, paroles de mondialistes

Présentes à La Coupe du Monde U20 cet été avec leur sélection (la France pour Maëlle, Haïti pour Nérilia), les deux Montpelliéraines reviennent sur cette aventure et évoquent la rencontre de ce samedi face à Bordeaux à grammont (14h30, 2e journée de D1)

LA COUPE DU MONDE

Nérilia MONDÉSIR : Ce que je retiens, c’est que quand on joue contre des grandes équipes comme l’Allemagne, la Chine ou le Nigéria, il faut faire le moins d’erreurs possibles car chacune d’entres elles coûte très cher. Nous n’avons pas fait beaucoup d’erreurs mais chacune d’elles nous a coûté un but. Après, quand on joue contre ce genre de nation, on gagne forcément en expérience, c’est ça aussi le point positif. On a beaucoup appris.
Maëlle LAKRAR : C’était une belle expérience. Malheureusement, nous n’avons pas su aller jusqu’en finale. Du coup, il y a forcément beaucoup de déception. Un sentiment identique nous anime après la défaite aux tirs au but face à l’Angleterre lors du match pour la 3e place. La déception commence à peine à passer aujourd’hui. Quoi qu’il en soit, cette compétition m’a fait grandir. J’ai beaucoup appris. Dans les matchs internationaux, il faut savoir élever son niveau de jeu, ça va plus vite, c’est plus fort dans les impacts…  Ce sont des matchs intéressants à jouer.

LEUR PARCOURS

Nérilia : Lors du premier match contre la Chine, nous avons perdu 2-1 en étant menées 2-0 à la pause. En seconde période, nous avons haussé notre niveau de jeu et la Chine avait vraiment du mal à jouer, mais nous avons raté beaucoup trop d’occasions, notamment moi, et je pense qu’il y avait la place pour arracher au moins le point du match nul Sur un plan personnel c’est vrai que j’ai marqué le 1er but de l’histoire d’Haïti dans cette compétition mais c’est avant tout l’équipe qui compte, pas moi. Le 2e match contre le Nigéria a également été difficile. Nos adversaires avaient un gros potentiel physique, ce qui nous a mises en difficultés. Nous avons concédé un penalty sur lequel elles ont ouvert le score et ça n’a plus bougé. Là aussi, il y avait la place pour arracher le nul. Enfin, nous étions déjà éliminées avant le dernier match contre l’Allemagne mais nous avons tout donné pour montrer une belle image du pays. Nous étions menés 3-0 à la pause et nous sommes revenues à 3-2.
Maëlle :  Je suis entrée en jeu lors du premier match contre le Ghana (succès 4-1) où l’équipe a bien démarré. Ensuite, le coach m’a donné ma chance (elle est restée titulaire durant tout le reste de la compétition NDLR) en me titularisant contre la Nouvelle Zélande (0-0) où  nous avons buté sur une équipe bien regroupée. Heureusement, notre succès 4-0 lors du dernier match de poule contre les Pays-Bas nous a permis de nous qualifier. Le coach était d’ailleurs vraiment content de notre prestation. Le quart de finale contre la Corée du Nord était une petite revanche par rapport à la finale de la dernière édition que la France avait perdue. Notre gardienne Mylène Chavas qui était présente lors de ce match nous avait parlé de cet adversaire et nous nous sommes qualifiées (1-0) après une belle prestation. Malheureusement, lors de la demi-finale contre l’Espagne, on n’a pas su jouer notre jeu et elles ont su en profiter pour l’emporter (0-1). Cette élimination est une grosse déception. La défaite contre l’Angleterre aux tirs au but lors de la finale de bronze (1-1 à la fin du temps règlementaire) est aussi difficile à accepter. En plus je me suis blessée en 1ère période. 

LES OBJECTIFS

Nérilia : Je vais tout faire pour gagner du temps de jeu et être titulaire le plus souvent possible en D1. Pour cela, je vais continuer à travailler pour marquer un maximum de buts car, quand on est attaquante, on aide l’équipe en marquant des buts. Collectivement, l’objectif est de se qualifier pour la prochaine Ligue des Champions.
Maëlle : Tout à fait ! Collectivement, l’objectif c’est l’Europe. Sur le plan personnel, le fait de m’entraîner avec des joueuses internationales va me permettre de progresser. Ensuite, j’espère évidemment avoir du temps de jeu et on verra au fur et à mesure si j’arrive à gagner ma place.

LES DÉBUTS DU MHSC

Maëlle : J’ai suivi le match contre Dijon par l’intermédiaire d’une amie et j’ai compris que cette rencontre avait été difficile pour nous mais nous avons su résister et marquer le but qui fallait pour finalement prendre les 3 points. Aujourd’hui, place à Bordeaux qui a très bien recruté à l’intersaison et possède une belle équipe. Il ne faudra pas sous-estimer nos adversaires et rester vigilantes. Ce sera aussi l’occasion de découvrir mon nouveau public. Je l’ai souvent entendu chanter lorsque je venais jouer avec l’OM.  Ça va être sympa de l’avoir derrière soi.
Nérilia : Pour ma part, j’étais sur le banc et je suis entrée en toute fin de match. En première mi-temps, nous avons bien joué, puis, en seconde, c’était plus difficile et le but d’Anouk nous fait vraiment du bien. La victoire est là, c’est l’essentiel. Désormais, on va tout faire pour être meilleure dès samedi contre Bordeaux.

A lire également

18fév2019

Équipe pro

[[nid:19336]] 
Lire la suite

17fév2019

Équipe pro

Le dimanche 24 Février (15h), le MHSC recevra le stade de reims à La Mosson. Un match important pour prendre des points et continuer notre marche en avant. face à un promu qui réussit bien son retour en l1, les pailladins auront besoin de votre
Lire la suite

Équipe pro

Ce dimanche après-midi le MHSC se déplaçait à Lille pour le compte de la 25ème journée de Ligue 1 Conforama. Les Pailladins ont obtenu un match nul de haute lutte (0-0) !Pour cette rencontre Michel Der Zakarian a dû se passer des services de Andy
Lire la suite