MHSC 1-0 Nice : Les Montpelliérains ont trouvé la clé à La Mosson | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

MHSC 1-0 Nice : Les Montpelliérains ont trouvé la clé à La Mosson

Solides et solidaires, les hommes de Michel Der Zakarian ont décroché un succès mérité contre Nice et retrouvé le chemin de la victoire à domicile !

 

AUTOUR DU MATCH : La première des étendards

Lancée dans un tempo, « ambiance ta Mosson » avec une playlist de 15 musiques pour l’avant match, choisie par les supporters l'avant match s'est rapidement emballé samedi soir. Pailladinho était en forme en tribune famille, il a pu assister au lancement de 2 produits dérivés du MHSC dans le public en attendant le coup d'encoi Des animations qui étaient évidemment relayés par nos 4 twittos du jour de la Curva #TeamMHSC ; Fabien, Didier, Bastien et Enzo. Ces derniers ont pu assister à la nouvelle animation de la composition d'équipe puisque chaque joueur montpelliérain a été présenté avec un étendars à son effigie  Place au match !

LE MATCH : MHSC 1-0 OGC NICE

Privé de Florent Mollet et Keagan Dolly, blessés, Michel Der Zakarian avait composé un milieu de terrain assez inédit avec Junior Sambia, Damien Le Tallec et Ellyes Skhiri. Paul Lasne, diminué dans la semaine, était sur le banc. Pour le reste, c'était du classique avec une défense à 5 habituelle et, à l'autre extrémité du terrain, le duo Laborde - Delort en attaque. Côté niçois, le coach Patrick Vieira avait misé lui aussi sur une défense à 5 avec le duo Balotelli - Saint-Maximin devant.

Marqués par les deux points perdus contre Strasbourg dans les dernières secondes la semaine passée, les Héraultais avaient décidé d’attaquer la rencontre pied au plancher. Du jeu, du rythme, des dédoublements dans les couloirs, des centres, bref, du mouvement, beaucoup de mouvement… Et il en fallait croyez-moi pour bouger un bloc azuréen venu pour contrer et miser – du moins au départ – quasi exclusivement sur son duo d’attaquants Saint-Maximin – Balotelli.

Junior Sambia allumait la première mèche mais voyait sa frappe finir dans le petit filet (10e). La pression s’intensifiait ensuite au fil des minutes à l’instar de ces centres multiples ou de cette reprise de Damien Le Tallec détournée en corner (21e). Il y avait du cœur, de l’envie côté pailladin, du beau jeu aussi, mais cette ouverture du score se faisait attendre… Jusqu’à la 35e minute, moment choisi par Ruben Aguilar pour expédier une très belle frappe à l’entrée de la surface après un beau renversement de jeu d’Ambroise Oyongo. Le ballon était repoussé par Benitez et Gaëtan Laborde se trouvait à point nommé pour ouvrir le score. Yeees !! qu’il fait du bien celui-là et surtout qu’il est mérité au vu de la belle première période des Héraultais (1-0, 35e)

Au retour des vestiaires, les Niçois ont forcément joué plus haut, on plus monopolisé le ballon, mais sans forcément mettre Benjamin Lecomte en difficulté, si ce n’est sur cette tentative d’Atal (81e) ; il faut dire que les Montpelliérains ont mis tout leur cœur pour ne pas céder. Mieux, ils ont su se montrer dangereux en créant beaucoup de mouvement, que ce soit sur des attaques rapides ou sur du jeu dans les couloirs. C’est donc en toute logique qu’ils ont décroché cette victoire tant attendue devant leur public. En souffrant, en tremblant parfois mais avec du cœur. C’est ça l’esprit Paillade !

Le fait du match : La victoire de tout un groupe

Lorsque le Strasbourgeois Mothiba a égalisé au bout du temps additionnel la semaine passée (1-1) on les avait sentis abattus mais surtout révoltés, enragés de voir la réussite tant les fuir à domicile. Samedi soir, elle a semblé les fuir à nouveau, comme une jolie fille qui se déhanche dans sa belle robe, multiplie les sourires avant de s’en aller danser dans les bras d’un autre au moment où elle semble s’offrir à vous. Après l’ouverture du score de Gaëtan Laborde (35e), la victoire semblait à la fois lointaine et toute proche, mais il a fallu résister, tenir, pour ne pas qu’elle ne se dérobe pas à nouveau. Et lorsqu’Andy Delort a touché le poteau (86e, le second de la soirée après Junior Sambia en première période), tout le public a retenu son souffle, comme tétanisé… mais du gardien aux attaquants en passant par les défenseurs, les milieux et le staff, chacun a donné son maximum comme depuis le début de la saison, et peut-être même un peu plus pour faire pencher la balance du bon côté. Et ça a payé ! Pour la première fois depuis février dernier, dame victoire va donc passer la nuit à La Mosson, dans les bras de Montpelliérains forcément soulagés… et qui l’ont bien méritée !

La fiche technique

Samedi 23 septembre 2018. 6ème journée de Ligue 1 Conforama. Stade de La Mosson. Mi-temps : 1-0. Arbitre : M. Léonard. But pour le MHSC : Laborde (35e) ; Avertissements au MHSC : Hilton (46e), Sambia (49e), Aguilar (80e) ; à Nice : Balotelli (52e)
MHSC : Lecomte - Aguilar, Congré, Mendes, Hilton (cap.), Oyongo - Sambia (Lasne, 84e), Skhiri, Le Tallec - Laborde (Skuletic, 83e) Delort. Entr. : Michel Der Zakarian.
OGC NICE : Benitez – Boscagli (Maolida , 59e), M. Sarr, Hérelle, Dante (c.), Atal – Saint-Maximin, Tameze (Srafi 84e), Cyprien (Makengo, 73e), Lees-Melou – Balotelli. Entr. : Patrick Vieira

 

 

 

 

 

A lire également

15sep2020

Équipe pro

5 jours après la venue de Lyon, c'est Angers qui débarque à La Mosson ce dimanche (15h)  !Une triple dose de foot en une semaine ? Même pas peur ! On en redemande même. Après Nice et Lyon, c'est donc Angers qui débarque pour le
Lire la suite