Joueurs, les Pailladins ramènent un point mérité de Caen | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Joueurs, les Pailladins ramènent un point mérité de Caen

très séduisants dans le jeu, les hommes de michel der zakarian auraient sans doute mérité plus que le match nul... Mais un point, c'est déjà bien 

 

AUTOUR DU MATCH :

Pour ce 2e match de la semaine coincé entre la réception de Nice samedi passé et celle de Nîmes ce dimanche, Michel Der Zakarian avait logiquement opté pour un léger turn-over. De fait, son onze de départ était légèrement différent de celui aligné face aux Azuréens avec les titularisations de Cozza, Mollet et Škuletić qui fêtait à cette occasion sa première titularisation en L1. Côté Caennais, le technicien normand Fabien Mercadal avait lui aussi effectué quelques changements puisque Armougom, Imorou , Khaoui, Deminguet et Tchokounté, qui n'étaient pas titulaires sur la pelouse de Saint-Etienne samedi soir intégraient le onze de départ.

 

LE MATCH : CAEN 2-2 MHSC

On ne peut pas dire que ces quelques changements ont perturbé le jeu montpelliérain en début de match. Les Héraultais monopolisaient même le ballon et campaient dans le camp normand à l’image de cette première frappe de Paul Lasne captée sans souci par Samba (6e). Tout allait bien, très bien même jusqu’à la 10e minute de jeu lors de laquelle le ballon était renvoyé plein axe par l’arrière garde héraultaise sur un centre Caennais. Khaoui récupérait alors le ballon à l’entrée de la surface et envoyait le cuir hors de portée de Lecomte. Pour leur première sortie dans le camp adverse, les Caennais faisaient mouche (1-0, 10e). Pour la première fois menés au score en première période depuis le début de la saison, les hommes de Michel Der Zakarian avaient le mérite de rester sur leur principe : à gauche, à droite, à gauche, à droite, les Héraultais faisaient tout pour étirer le bloc normand et  parvenaient avec brio à trouver les intervalles. A l’exception d’une occasion sur laquelle Benjamin Lecomte sortait avec brio (21e), les Caennais étaient plutôt dominés. Škuletić touchait le poteau (24e) et 6 minutes plus tard, le Serbe était à nouveau dans le coup pour dévier un ballon sur corner. En renard des surfaces, Andy Delort flairait le bon coup et égalisait (1-1, 37e). Les Pailladins se voyaient ainsi récompensés de ce qui ressemble à une de leur meilleure première période de la saison.

Il ne restait qu’à entériner cette belle prestation dans le jeu par une victoire. Un nouveau corner de Mollet, une tête rageuse de Le Tallec, et voilà les Pailladins devant au score, 8 minutes après le retour des vestiaires (1-2, 53e). Malheureusement, alors qu’ils semblaient avoir le match en mains, les Montpelliérains se sont fait rejoindre lorsque sur un coup-franc tiré par Fajr sur la barre, le ballon est revenu sur Bammou qui a poussé le ballon au fond (2-2, 64e)

Loin de se décourager, les protégés du Président Laurent Nicollin ont continué d’attaquer, ont continué de produire du jeu avant que l’expulsion de Vitorino Hilton sur un duel ‘’50-50’’ avec Tchokounté (83e) ne les coupent dans leur élan. La frustration de ne pas avoir remporté un match qu’ils auraient mérité de gagner a cependant été atténuée lorsque les Caennais, parfois très rugueux en fin de match, ont touché le poteau (86e). 4 points en 2 matchs c’est déjà bien. Maintenant, place au derby dimanche.  

Le fait du match : Škuletić – Delort, la soirée des premières

Déjà auteur d’une bonne entrée samedi contre Nice où sa remise avait été à l’origine du poteau touché par Andy Delot, l’attaquant serbe Petar Škuletić, s’est vu offrir à Caen la première titularisation de sa carrière en L1, et il ne l’a pas laissée passer. Omniprésent sur tous les ballons aériens, il a d’abord touché le poteau en reprenant un centre de la tête (24e) avant de récidiver de la tête (cette fois au-dessus, 31e), puis enfin de dévier le ballon de la tête pour la reprise victorieuse d’Andy Delort (31e). Une belle récompense au vue de la qualité de sa prestation.

Andy Delort, nous y venons. Comme à son habitude, il n’a pas ménagé ses efforts à la pointe de l’attaque, il s’est démené, a dribblé, a centré… et il a enfin trouvé le chemin des filets en se trouvant à point nommé pour reprendre victorieusement un corner dévié initialement par Škuletić. La récompense d’une mentalité et d’un don de soi exemplaire pour Andy dont le travail a fini par payer. Il aurait même pu s’offrir un doublé sans un superbe retour de Guilbert (55e) ou sur cette frappe petit filet (69e)Plus globalement, Andy et Petar ont également montré de belles dispositions à jouer ensemble. Avec Gaëtan Laborde, Souleymane Camara et l’ensemble des attaquants de l’effectif, Michel Der Zakarian possède ainsi plusieurs options dans le secteur de la finition, et c’est tant mieux !

La fiche technique

Mercredi 26 septembre 2018. 7ème journée de Ligue 1 Conforama. Stade Michel d'Ornano. Mi-temps : 1-1. Arbitre : M. Gautier. Buts pour Caen : Khaoui (10e), Bammou (64e); pour le MHSC: Delort (37e), Le Tallec (51e) Avertissements à Caen : Ninga (78e); au MHSC : Mollet (62e), Sambia (89e). Expulsion au MHSC : Hilton (82e)
SM CAEN : Samba - Armougom, Guilbert, Baysse, Imorou - Fajr, Oniangué - Beauvue, Khaoui (Ninga, 60e), Deminguet (Bammou, 60e) - Tchokounté.

MHSC Lecomte - Aguilar, Pedro Mendes, Hilton, Congré, Cozza - D. Le Tallec, Lasne (Laborde 67e), Mollet - Delort (Skhiri 83e), Skuletic (Sambia 67e).

 

 

 

 

A lire également

18sep2020

Équipe pro

Achetez vos places dès Lundi pour ne pas rater le rendez-vous phare de la saison Parce qu’un derby n’est jamais un match comme un autre, même avec une jauge à 5000 personnes, parce qu’un derby ça se vit au stade et pas à la
Lire la suite

15sep2020

Équipe pro

5 jours après la venue de Lyon, c'est Angers qui débarque à La Mosson ce dimanche (15h)  !Une triple dose de foot en une semaine ? Même pas peur ! On en redemande même. Après Nice et Lyon, c'est donc Angers qui débarque pour le
Lire la suite

20sep2020

Équipe pro

Il y a 30 ans jour pour jour, le MHSC domptait le PSV Eindhoven et ses stars au stade de la Mosson en 16ème de finale aller de la Coupe des Vainqueurs de Coupe.« Ils nous ont pris pour des jambons ! », lança Louis
Lire la suite