Janice Cayman, enfin du bon côté | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Janice Cayman, enfin du bon côté

Souvent décisive face au MHSC par le passé, l’internationale belge a rejoint le club montpelliérain cet hiver. Portrait avant la venue du PSG ce samedi (14h30 à Grammont)

En voyant débarquer Janice Cayman au Centre d’entraînement Bernard-Gasset Mutuelles du Soleil, les supporters du MHSC ont sans doute dû pousser un grand ouf de soulagement. Il faut dire que ces dernières saisons, lorsqu’elle portait le maillot de Juvisy ; l’internationale belge avait pris l’habitude d’être le cauchemar de la défense héraultaise. « C’est vrai que les matchs contre Montpellier m’ont souvent réussi. C’était souvent des matchs intenses et passionnants à jouer », sourit la joueuse de 28 ans, joviale, sympathique et enjouée au moment d’aborder le fil de sa carrière.

Celui-ci a pris son cours dès son plus jeune âge. Pour la native de Brasschaat, près d’Anvers, difficile d’en être autrement vu que son père et ses 3 frères jouaient au football. « J'ai toujours baigné dans le foot. J’ai commencé dans le club où ils jouaient lorsque j’avais 6 ans. »La suite la mena d’abord au club belge de Kaart avec qui elle a gravi les échelons de la DH jusqu’à la D1 avant de rejoindre un autre club du plat pays puis de traverser l’Atlantique pour relever le challenge américain. « J'ai fait mes études à Florida State University pendant deux ans et demi et, durant l'été, tu peux faire un championnat qui n'est pas le championnat professionnel, explique-t-elle. C'est là où j'ai joué un été à Los Angeles. Je me suis régalée, raconte Janice. Le sport, les études, tout est bien combiné. C’est le top. » En France, Janice Cayman est surtout connue pour avoir été un pilier de Juvisy durant 3 ans et demi. Polyvalente capable d’évoluer indifféremment dans les deux couloirs offensifs, en pointe ou en soutien de l’attaquante, cette joueuses très technique et dotée d’un grand sens du placement a fait les beaux jours du club essonnien. « On a fait un très beau parcours que ce soit en championnat ou sur la scène européenne puisque nous avons atteint les demi-finales de la Ligue des Champions. C'était une super expérience. »

C'est un bon environnement pour être plus forte et gagner des titres. Le challenge sportif proposé ici est vraiment intéressant.

Et puis le rêve américain l’a rattrapé l’été dernier. « Ça a toujours été un rêve d'enfant pour moi de participer au championnat pro aux États-Unis. J'ai eu cette opportunité et j'ai foncé. En plus on a eu la de la chance de terminer championnes. » (La compétition se déroule sous la forme d’une saison régulière à 10 équipes avant que les 4 premiers s’affrontent en demi-finale puis en finale NDLR) « Nous n'étions pas favorites mais nous avons remporté le titre. C’était ma première expérience professionnelle aux États-Unis, une belle aventure. Ça permet aussi de voir qu'en Europe on n'est pas si mal. Aux USA, le jeu est plus direct alors qu’en France ou en Belgique, c'est plus axé sur la technique. Cette expérience m'a aidé à jouer plus vite. C'est positif. »

C’est à la fin de cette aventure outre-Atlantique que Janice a choisi de rejoindre le MHSC avec qui elle a disputé son 1er match la semaine passée face à l’OM en Coupe de France, offrant au passage le but de la qualification à sa nouvelle équipe.. « Le MHSC me suivait depuis le mois de juin mais j'avais décidé d'aller aux États-Unis, assure cette fille plutôt discrète. Nous sommes restés en contact et aujourd’hui je rejoins Montpellier avec beaucoup de plaisir. Le MHSC est un club pro mais qui reste très familial. Les gens sont vraiment gentils ; il y a un bon climat aussi… C'est un bon environnement pour être plus forte et gagner des titres. Le challenge sportif proposé ici est vraiment intéressant. » Côté sportif justement, cette admiratrice de Romario dont elle aime porter le n°11 fétiche – « J’ai pris le n°17 à Montpellier car ça ressemble au 11 et je me suis dit que le 17 en 2017 ça pourrait le faire » rigole-t-elle arrive à Grammont avec humilité et ambition. « Mon objectif est d'apporter ce que je sais faire à l’équipe, de donner le maximum et d'être décisive par des passes ou des buts. Sur le plan collectif, l’objectif est d’obtenir une des deux premières places qualificatives pour la prochaine Ligue des Champions. Je pense que nous en sommes capables. »

je me suis rendue compte que je faisais partie des quatre ou cinq joueuses les plus âgées de l'effectif, mais c'est aussi le cas en sélection, cela ne me dérange pas

Une chose est sûre, le MHSC a réalisé un joli coup en recrutant cette joueuse d’expérience qui va apporter un vrai plus à sa nouvelle équipe. « Le groupe a beaucoup de qualité avec des profils très différents. Il a aussi l’air d’être très sympa. Ces deux aspects feront que ce sera sans doute plus facile pour moi de m'adapter. En venant ici, je me suis aussi rendue compte que le groupe était très jeune et que je faisais partie des quatre ou cinq joueuses les plus âgées de l'effectif, mais c'est aussi le cas en sélection, cela ne me dérange pas (sourire). Je suis prête à apporter le maximum pour l’équipe, ainsi que mon expérience auprès des jeunes. Je connais Laetitia Tonazzi que j'ai côtoyée à Juvisy, c'est cool de la retrouver, tout comme c’est sympa de pouvoir parler flamand avec Anouk Dekker.» Anouk qu’elle retrouvera à l’Euro cet été puisque la Belgique a été placée dans le même groupe que les Pays-Bas. « Nous n’en avons pas trop parlé ensemble mais nous savons qu’on s’affronte lors du 3e match de poule, sourit Janice. Pour nous, l'objectif est d'aller le plus loin possible. Ce ne sera pas facile, le groupe est jeune, on sait que l’on ne part pas favorites mais il y a certainement un coup à jouer. Il faut juste tout donner et s'éclater. » En attendant, Janice et le MHSC ont rendez-vous ce samedi face au PSG. Un match prestigieux que l’internationale belge aborde avec plaisir et impatience. « Paris a une très belle équipe ; on l'a vu notamment lors de leur victoire contre Lyon. Il y a de grandes joueuses expérimentées mais aussi des jeunes U20 qui ont fait la Coupe du Monde et qui apportent un vrai plus. Maintenant, je suis sûre que nous avons quelque chose à jouer. Il faut avoir confiance en nous et tout donner », conclut l’internationale begle, qui, pour son 1er retour à Grammont, tentera sans doute d’offrir un but à son nouveau public. Du bon côté cette fois…

 

A lire également

12mai2024

Info Club

QUAND ET Où ?La campagne d’abonnement 2024/2025 se déroulera à partir du mardi 18 juinAu Club House du Centre d’entraînement Bernard-Gasset Diadora Utility  (Grammont).Sur la billetterie en ligne du club cliquez iciINFOS
Lire la suite

21juin2024

Équipe pro

Le milieu de terrain de 24 ans rejoint le FC Bâle (D1 Suisse)Arrivé au MHSC durant l’été 2022 en provenance de La Berrichonne de Châteauroux, Léo Leroy avait disputé sa première rencontre dans l’élite dès la première journée de la saison
Lire la suite

Équipe pro

La LFP vient de révéler le calendrier de la prochaine saison de Ligue 1 McDonald'sPour le MHSC, la saison 2024-2025 débutera le week-end du 18 août 2024 avec la réception du RC Strasbourg Alsace. Cette saison du cinquantième anniversaire du club
Lire la suite