Femme de Foot... Stéfanie De Revière | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Femme de Foot... Stéfanie De Revière

L’Equipe féminine du MHSC fera ce dimanche son entrée en lice en Challenge de France (l’équivalent de la Coupe de France en football féminin) en jouant un derby face au club de Villeneuve-lès-Maguelone (DH). Avant cette rencontre, mhscfoot.com est allé à la rencontre d’une des recrues estivales du MHSC, Stéfanie De Revière

Nom : DE REVIERE. Prénom : Stéfanie. J’en vois déjà qui ricanent derrière leur écran… Non messieurs-dames… Je n’ai pas fait de faute d’orthographe (du moins pas encore). Stéfanie s’écrit bien avec un F… C’est un choix de sa part en guise de clin d’œil à ses origines espagnoles. Autant mettre les choses au point tout de suite… avant de passer aux choses sérieuses.

Vignette De reviere haute2.jpgSON PARCOURS. – Née à Clermont Ferrand, Stéfanie de Revière a commencé le foot à sept ans avec des garçons à quelques kilomètres de là, avec le club de Lempdes. Sept ans, plus tard, la limite d’âge pour évoluer avec les garçons étant atteinte, c’est à Aulnat, toujours à proximité du fief de Michelin que « Stef » découvre le foot version féminin. Comme dans son précédent club, elle y passera un septennat. D’abord milieu offensif puis attaquante axiale, la néo-montpelliéraine a activement participé à l’ascension du club auvergnat en l’accompagnant de la DH à la D2… Durant cette période, Stefanie a empilé les buts... et ses performances ont évidemment attiré les convoitises de plusieurs clubs de l’Elite… Mais elle a choisi de rester « J'avais quelques propositions pour partir mais ce n'était pas spécialement ce que je voulais. Partir de chez moi c'était difficile tout simplement parce que j'y étais bien » L’appel de Montpellier se fit pourtant plus pressant en décembre 2009. Soucieuse de pallier la blessure d’Elodie Ramos, victime d’une rupture du ligament croisé du genou, l’entraîneur héraultaise Sarah M’Barek coche son nom sur ses fiches. Mais Stefanie préfère différer son départ de quelques mois « Je voulais finir ma saison avec Aulnat et aider ce club à remonter immédiatement en D2 ce qui a été fait en fin de saison, explique l’intéressée. Je souhaitais également terminer mes études puisque j'avais entamé un CAP petit enfance avec des stages prévus sur Clermont-Ferrand. J’ai préféré boucler tout ça avant de partir. »

SON ARRIVÉE A MONTPELLIER. – Ce ne sera que partie remise. Charlotte Lozé partie au PSG, Elodie Ramos toujours en rééducation, le couloir droit de l’attaque montpelliéraine se cherchait encore une sociétaire cet été… Et après un nouvel échange téléphonique avec la coach montpelliéraine, Stéfanie de Revière se décidait à faire le grand saut. « J’avais envie de tenter l'expérience et essayer de jouer en D1 ce qui m'était jamais arrivé auparavant, détaille-t-elle. L'opportunité de Montpellier a fait que j'ai pris mes responsabilités pour venir ici. » Et lorsqu’on lui parle de ce que représentait pour elle le club pailladin avant qu’elle ne pose ses crampons au Domaine de Grammont, Stéfanie esquisse un sourire et nous raconte cette anecdote: « Montpellier fait partie des quatre meilleures équipes de France. À Aulnat nous avions reçu la finale du Challenge de France en 2006 (victoire du MHSC aux tirs aux buts face à Lyon NDLR) On avait participé à l'organisation de cet événement. On était tout heureux de voir Lyon et Montpellier débarquer chez nous avec leurs joueuses internationales c'est un grand souvenir ».
Vignette De reviere hateur.jpgDepuis cet été, plus question d’être spectatrice. En signant au MHSC, Stéfanie De Revière fait partie des joueuses évoluant dans le « Big Four » du football féminin français composé du MHSC, de Lyon, du PSG et de Juvisy. « Je suis de nature assez timide donc en début de saison j'étais un peu impressionnée de jouer aux côtés de toutes ces internationales, reconnaît-t-elle. J'ai appris à les connaître et elles m'ont rapidement mise à l'aise. » Au-delà de l’aspect purement affectif, Stéfanie devait faire face à un autre défi. Celui de découvrir la D1, niveau auquel elle n’avait jamais évolué. Alors Stef, la D1 ça change quoi ? « Il y a vraiment un gros écart par rapport à la D2 qui est le plus haut niveau que j'avais connu jusqu'à présent, répond la recrue montpelliéraine. Je suis encore en période d'adaptation. En D1 on ne peut pas se permettre des écarts de concentration. Dès que l'on est plus dans le match on le pait cash. Le jeu va beaucoup plus vite. Physiquement c'est aussi plus dur et plus intense ».
Si la marche est haute, Stefanie semble pourtant s’y acclimater assez rapidement. Auteur d’une passe décisive dès son premier match sous les couleurs montpelliéraines lors de la victoire face au PSG début septembre (3-0), la milieue de terrain héraultaise, habituée à jouer dans l’axe à Aulnat découvre cette année un poste plus excentré sur le côté droit où elle fait parler sa vitesse et sa qualité de centre. Si elle se dit « assez satisfaite de son temps de jeu », Stefanie avoue cependant qu’elle aimerait « être plus décisive en apportant offensivement à l'équipe que ce soit en marquant ou en délivrant des passes décisives. Je dois également progresser techniquement, travailler mes gammes. Même ce qui paraît le plus simple doit être réussi à ce niveau »
En attendant, lorsqu’on lui demande ce qu’elle pense de sa nouvelle vie après six mois passés dans la capitale languedocienne, Stéfanie de Revière semble sous le charme « Montpellier c'est le Sud, c'est un grand club avec des ambitions dans une ville agréable. Tous ces points positifs ont fait que j'ai choisi Montpellier. Aujourd’hui,au niveau du club comme de la ville, je ne suis absolument pas déçue. C'est tout à fait l'image que j'en avais de l'extérieur. » Et parmi cette image, un point tout particulier semble avoir retenu son attention : « Vu de l'extérieur, on a l'impression que dans un club pro la section féminine est très séparée voire que les filles sont exclues et je trouve qu’à Montpellier cette séparation est moins forte que ce que je pouvais le penser au départ. C'est un club assez chaleureux ».
Convivialité, esprit d’équipe, discipline, technique… autant d’ingrédients que les filles du MHSC devront mettre dans leur jeu si elles veulent atteindre leurs objectifs en fin de saison.
Mais à ce sujet-là, Stefanie ne se fait aucun souci. « On a un bon groupe, chose que l'on a pu montrer sur certains matchs, sur d'autres moins. Je pense qu’en deuxième partie de saison, on peut faire aussi bien si ce n'est mieux. Accrocher la première place me semble difficile mais pour la seconde c'est tout à fait possible, explique-t-elle. Les Lyonnaises paraissent bien parties mais on peut espérer faire quelque chose contre elles au match retour surtout devant notre public. » Après avoir joué et gagné un match en retard ce mercredi à Hénin-Beaumont (3-0, Stéphanie inscrivant au passage son 1er but sous les couleurs du MHSC) et en attendant de recroiser l’OL lors du match retour à Sussargues le 26 mars prochain, le championnat de D1 fait une pause ce week-end pour laisser sa place au Challenge de France. Une compétition dans laquelle le MHSC fera son entrée en lice avec un court déplacement chez le voisin Villeneuve-lès-Maguelonne, pensionnaire de DH. « Le Challenge de France, c’est toujours particulier reconnaît Stéfanie de Revière. Le club a envie de gagner cette compétition et nous avons tout faire pour. Il ne faut absolument pas prendre cette rencontre contre Villeneuve à la légère car il est toujours difficile de jouer des équipes de division inférieure. Ce sera à nous de montrer que l'on joue en D1 et qu'on est là pour gagner ».

LA VIE EN DEHORS DU FOOT. – Au timbre doux de sa voix, à son regard timide et parfois fuyant, on s’en doutait un peu. Stéfanie nous l’a confirmé : Elle est plutôt du genre discrète et timide. Un état Vignette De reviere.jpgd’esprit qui se confirme dès son enfance où elle se définit comme un enfant « très calme, et très sage. Ma mère dit souvent que je n'ai pas connu la crise d'adolescence, sourit-elle. J'aimais bien m’amuser, mais je n'ai jamais cherché à dépasser les limites. » Côté scolaire, Stef a mis fin à ses études en 2006, un bac STT en poche. Après avoir passé en concours d’entrée à l’école de police, elle a préparé et obtenu un CAP petit enfance avec pour but de travailler dans les crèches et pouvoir passer le concours d'assistante maternelle pour travailler dans les écoles auprès des enfants de zéro à six ans. Un cursus qui l’amène aujourd’hui à être intervenante dans les écoles pour apprendre aux enfants l'informatique ou bien encore à rechercher un livre dans une bibliothèque par exemple. Pour le reste, une fois les entraînements terminés, Stéfanie aime jouer à la console (plutôt PES pour les connaisseurs) et regarder quelques séries télé du genre « Desperate Hoswives » ou « Friends ». Une vie calme et discrète en somme… A l’image du personnage « Je n’aime pas me montrer », conclut-elle dans un sourire franc teinté d’une certaine timidité… En dehors du terrain en tous cas…

Vignette portrait De reviere.jpgDu Tac au tac
Si tu devais citer
- Une de tes qualités, sur le terrain : Mon envie
- en dehors du terrain : généreuse
- Un défaut sur le terrain : râleuse même si je l’ai pas encore montré jusqu’à présent
- en dehors : trop naïve
- Son plat préféré : la Paella de ma mère et de ma grand-mère
- Celui que vous ne devez pas lui préparer si vous l’invitez à diner : Tout ce qui est à base de choux
- Son pêché mignon : le chocolat
- Son rêve : aller aux Etats unis
- Comment elle se voit dans 20 ans : avoir une vie stable, professionnelle, familiale et sportive
Plutot
• Amel Bent ou Jenifer : Jenifer
• Sèche à la Plancha ou Risotto: Risotto
• PS3 ou Wii: Wii
• Maldini ou Beckham: Beckham
• Scarface ou Pretty Woman: Pretty Woman
• OM ou PSG: OM
• Repos en Lozère ou Fiesta à Ibiza: Fiesta à Ibiza
• Balade en péniche sur le canal du Midi ou Jet ski à Saint Tropez: Jet ski à Saint Tropez
• Master chef ou Un dîner presque parfait : Un dîner presque parfait
• PC ou Mac : PC
• Les frères Scott ou Ma famille d’abord : Les frères Scott
• Johnny Depp ou Matt Damon : Johnny Depp

 

A lire également

02juin2022

Supporters

LA CAMPAGNE D'ABONNEMENT DÉBUTERA LE MARDI 28 JUIN sur la billetterie en ligne et au Club House du MHSC à Grammont ! LE CALENDRIER DES ABONNEMENTSA partir du mardi 28 juin 2022 sur la billetterie en ligne du clubau Club House du MHSC à
Lire la suite

21juin2022

Équipe pro

Le jeune latéral gauche (24 ans) débarque en prêt au MHSC, en provenance du Club Bruges (D1 belge)En pleine reconstruction de son couloir gauche défensif après les départs de Mihailo Ristić et Ambroise Oyongo, le MHSC officialise aujourd’hui l
Lire la suite

17juin2022

Équipe pro

La LFP vient de révéler le calendrier de la prochaine saison de Ligue 1 Uber eatsPour le MHSC, la saison 2022-2023 débutera le week-end du 7 août 2022 avec la réception de l'ESTAC Troyes. Cette saison que l’on espère réussie se clôturera
Lire la suite