Les Montpelliéraines se font peur mais gagnent face à Rodez

Après avoir bataillé pour ouvrir le score puis faire le break, les Féminines du MHSC ont eu très chaud dans les dernières secondes mais ont su conserver l’essentiel à savoir la victoire. Désormais, il faut se projeter très vite sur le match en retard à Fleury dès mercredi

Agard, Romanelli, Dekker, Philippe, Toletti et Jakobsson absentes, c’est une formation forcément remaniée que l’entraîneur montpelliérain Jean-Louis Saez avait dû concocter samedi pour la venue de Rodez dans le cadre de la 15e journée de D1. De fait, ce derby de l’Occitanie s’annonçait tout sauf simple, car si les Ruthénoises luttent pour leur survie en D1, elles ont montré depuis le début de la saison qu’elles restaient une équipe très difficile à manœuvrer. La preuve d’entrée de jeu d’ailleurs, puisque si les Héraultaises avaient clairement la possession du ballon, elles ne se créaient que peu d’occasions : Tonazzi à côté (3e), Veje (au-dessus, 17e), Torrecilla (là-aussi hors cadre, 20e) avaient bien quelques opportunités mais sans mettre réellement à mal la défense adverse. Celle-ci le fut en revanche beaucoup plus lorsque Stina Blackstenius se retrouva seule plein axe à 6 m… mais elle envoyait le cuir au-dessus (26e). De toute évidence, les équipières de Katrine Veje, très remuantes, se cassaient les dents sur l’arrière-garde préparée par le staff ruthénois où figurait notamment l’ancienne défenseur et capitaine montpelliéraine Sabrina Viguier. Dans ces conditions, rien d’étonnant que le déblocage soit venu d’un exploit individuel, et encore moins que celui-ci soit sorti des pieds d’une Katrine Veje omniprésente... Excentrée, l’internationale danoise envoyait une merveille de frappe enroulée qui finissait sa course dans la lucarne opposée et scellait ainsi l’ouverture du score (1-0, 36e). Si elles ont ensuite eu l’occasion de faire le break avant la mi-temps, les Montpelliéraines restaient donc sous la menace d’un retour adverse à la pause avec un seul but d’avance.

Dès le retour des vestiaires, les Languedociennes s’attelaient justement à creuser l’écart pour ne pas se faire peur. Tonazzi (48e) fut tout près d’y parvenir mais elle choisit finalement d’endosser le costume de passeur décisive lorsqu’elle lançait Stina Blackstenius qui gagnait son duel avec la gardienne aveyronnaise (2-0, 63e). Dès lors, l’affaire était réglée, pensait-on Les Montpelliéraines déroulaient leur jeu offensif, se créaient de multiples occasions mais ne parvenaient pas à tripler la mise et lorsque Océane Saulnier réduit le score à deux minutes de la fin, le spectre du match nul flotta quelques minutes dans le ciel de Grammont. Et sans un arrêt magnifique de Méline Gérard dans les dernières secondes du temps additionnel, les Héraultaises auraient pu se mordre les doigts et laisser les Ruthénoises partir avec le point du match nul. « Depuis quelques matchs, nous encaissons pas mal de buts en fin de rencontre, reconnaît le coach, Jean-Louis Saez. Nous avons mené 3-0 contre Marseille en championnat avant de nous faire rejoindre à 3-2, en Coupe de France, on se fait égaliser à 1-1, toujours face à l’OM, et là, on mène 2-0, on a le match en main et puis on se fait revenir à 2-1 et on se fait peur. On doit gagner en maturité là-dessus, savoir fermer le jeu à un certain moment pour récupérer un peu et ne pas attaquer à 5 ou à 6 au risque de s’exposer. On se créé beaucoup de situations, on se projette beaucoup mais il faut aussi veiller à ne pas se déséquilibrer.» Heureusement, la victoire est au bout et elle fait vraiment du bien. De fait, si son analyse est lucide, le coach pailladin n’oublie pas non plus de saluer la qualité de la prestation de ses joueuses. « Même si on doit encore progresser dans la gestion de nos matchs, je retiens que nous avons beaucoup d’absentes en ce moment, que des joueuses qui avaient peu de temps de jeu jusqu’ici jouent plus et qu’elles montrent qu’elles ont des qualités et que l’on peut compter sur elles. Malgré les nombreux changements, l’équipe arrive à rester cohérente notamment dans son animation et c’est très positif. »


Si elles ont eu chaud, les Montpelliéraines ont ainsi pu quitter cette rencontre avec le sentiment du devoir accompli et non sans avoir une pensée pour Mickaël, jardinier qui s’occupait régulièrement de leur terrain, disparu cette semaine et pour lequel une minute de silence a été observée en début de match.
Désormais, les joueuses de Jean-Louis Saez doivent récupérer avant d’enchaîner par un déplacement à Fleury dès mercredi en match en retard. « Fleury est une étape à passer avant de retrouver petit à petit l’ensemble du groupe. On va s’atteler à bien récupérer jusqu’à mercredi mais aussi à corriger ce que nous avons mal fait samedi, conclut Jean-Louis Saez. Quelle que soit l’équipe, quelles que soient les joueuses alignées, on doit toujours être dans une optique de progression. Contre Fleury, il faudra garder cette envie, cette volonté d’aller de l’avant, cette cohérence dans le jeu, mais il faudra aussi gagner en efficacité dans les deux surfaces de réparation » Samedi, les Féminines du MHSC ont montré qu’au-delà d’une équipe, elles étaient avant tout un groupe. Et c’est avec ce groupe qu’elles iront le plus loin possible dans toutes les échéances qui s’offrent à elles. 

MHSC 2-1 Rodez AF

Samedi 17 février 2018. 15e journée de D1 féminine. Terrain Mama-Outtara, Grammont. Mi-temps : 1-0. Arbitre : Mlle Bagrowski. Buts pour le MHSC : Veje (36e), Blackstenius (63e) ; pour Rodez : Saulnier (88e).

MHSC : Gérard – Torrent, Nicoli, Sembrant (cap.), Karchaoui – Le Bihan (Cayman 56e), Uffren, Torrecilla (Mondésir 65e), Veje – Blackstenius, Tonazzi (Gauvin 79e), Entr.: Jean-Louis Saez

RODEZ : D. Garcia – Banuta (Péruzzetto 55e), Infante, Guitard (cap.), Hoarau – Tyryshkina (Guellati 72e), Austry – Saunier, Cance, Mabomba – Lemaître, Entr.: Grégory Mleko

 

 

A lire également

20juin2018

Équipe pro

Le défenseur français (28 ans) est la seconde recrue estivale du MHSC.Le MHSC est heureux d’annoncer ce jour la signature de Damien Le Tallec. Passé par les équipes de jeunes du Havre puis par celles du Stade Rennais, c’est avec le club
Lire la suite

Équipe pro

Suite de nos présentations des équipes de la Coupe du Monde via des joueurs ou joueuses du MHSC. Aujourd’hui, zoom sur l’Uruguay de Facundo PírizFacundo. Quand on évoque la Coupe du Monde, quel est le premier souvenir qui te vient à l
Lire la suite

Supporters

La campagne d’abonnement pour la saison 2018/19 a débuté au stade de la Mosson depuis ce mardi 19 juin pour les anciens et nouveaux abonnés ! Petit retour vidéo ci-dessous sur cette première journée qui a lancé la campagne.
Lire la suite