L’adversaire : Le Toulouse FC à la loupe

Ce samedi (20h au Stadium), le MHSC affronte le Toulouse FC dans le cadre de la deuxième journée de Ligue 1. Zoom sur le club haut-garonnais  

Le contexte : Toulouse poursuit sa mue

Après avoir sauvé sa place parmi l’élite de justesse suite à une remontée fantastique en mai 2016, le Toulouse FC version Pascal Dupraz a entamé sa mue l’an dernier. Sous la houlette du technicien savoyard, le club a enregistré plusieurs recrues (Julien, Toivonen, Durmaz puis Delort et Jean au mercato d’hiver), mais il a surtout assuré son maintien en L1 sans trembler, chose qui ne lui était plus arrivé depuis bien des années. Désormais, les Violets veulent franchir un cap. Pour cela, ils ont gardé leur ossature et ont effectué un recrutement judicieux par petite touches avec les arrivées de Sanogo (Arsenal), Cahuzac (Bastia) et Fortes (Le Havre) notamment. Battus par les champions en titre Monégasques lors de la première journée, ils vondront sans doute rebondir et décrocher la première victoire de leur saison samedi.  

Côté défense : Jullien, le roc enfin reconnu

Champion du Monde des moins de 20 ans en 2013 avec la génération des Pogba et Aréola, Christopher Jullien (formé à Auxerre) a ensuite eu du mal à percer après un transfert à Fribourg (Allemagne) où il a peu jouer. Elément clé de la remontée de Dijon en L1 (où il était prêté) en 2015-2016, ce défenseur athlétique et doté d’un très bon jeu de tête a passé avec succès le test de la L1 l’an passé. Engagé par le TFC, il y a réalisé une saison pleine (35 matchs) et a été un maillon fort de la très belle saison toulousaine. Très performant sur coups de pied arrêtés (4 buts inscrits), Jullien veut désormais confirmer pour sa 2e saison consécutive parmi l'élite.  

Au milieu : Machach, retour gagnant ?

Après une fin de saison 2015-2016 assez compliquée (aucun match joué lors des 10 dernières journées), Zinedine Machach a passé la saison dernière en prêt à l’OM. De retour dans son club formateur cet été, ce milieu relayeur doté d’une bonne qualité de passe pouvait peut-être se poser des question sur son avenir (le statut de joueur de retour de prêt étant toujours assez compliqué), mais son entraîneur Pascal Dupraz lui a fait confiance d’entrée en le titularisant la semaine passée à Monaco. Choix gagnant puisque Machach a inscrit le 1er but de la saison 2017-2018 de Ligue 1 Conforama d’une frappe soudaine dès la 6e minute de la partie. Le signe d’un nouveau départ ?

En attaque : Delort, cap stabilité

L’été dernier à la même époque, Andy Delort avait quitté Caen après une première saison en L1 pleine de promesses (36 matchs / 12 buts) direction  les Tigres de Monterrey au Mexique. En décembre dernier, l’ancien joueur du FC Sète a retrouvé l’Hexagone et le Toulouse FC pour se relancer. Convaincu par le discours de Pascal Dupraz il a alors revigoré une attaque violette légèrement enrayée. Auteur de 5 buts en 15 matchs (donc celui de la victoire de son équipe à Montpellier, 0-1), cet attaquant rapide, mobile et puissant débute cette saison, 2017-2018 avec le statut de fer de lance de l’attaque haut garonnaise. Un statut qu’il assume pleinement puisqu’il a déjà marqué lors de la 1ère journée la semaine passée à Monaco (défaite 3-2).

La recrue : Le bon coup Sanogo

Pascal Dupraz aime les paris et il faut reconnaitre qu’il les réussit souvent. Cette année, le coach du TFC a misé sur Yaya Sanogo. Recruté par Arsenal à Auxerre en 2013 alors qu’il sortait d’une belle demi-saison en L2 (13 matchs / 9 buts), l’attaquant aujourd’hui âgé de 24 ans a joué quelques matchs chez les Gunners mais il a aussi enchaîné les prêts (Crystal Palace, Ajax Amsterdam, Charlton). Laissé libre après une saison quasiment blanche en raison d’une blessure au mollet, le natif de Massy en région parisienne vient donc se relancer dans la ville rose. Rapide, puissant, bon de la tête, Yaya Sanogo a tout du pari que se tente. Il reste un des meilleurs attaquants de sa génération… et on ne tape jamais dans l’œil d’Arsène Wenger par hasard.

La stat opta

Pascal Dupraz a battu Montpellier à 4 reprises en tant qu’entraîneur de Ligue 1 (2 nuls, 2 défaites), plus que toute autre équipe actuellement dans l’élite.

A lire également

15déc2017

Équipe pro

Pour son dernier match à domicile de l'année civile 2017, le mhsc reçoit le fc metz ce samedi 16 décembre à la mosson (20h)La venue des Lorrains marquera le dernier match à domicile des Pailladins de l’année civile 2017 et prendre 3
Lire la suite

Info Club

Sequabat du GROUPEC IDEC devient partenaire officiel du MHSC en s’affichant sur le dos des maillots des joueurs pour la saison 2017/2018. Cette société dont le siège social est à Pérols est spécialisée dans la conception et la réalisation de
Lire la suite

Équipe pro

Ancien joueur du MHSC, l’adjoint de Michel Der Zakarian a retrouvé le club montpelliérain à l’intersaison. A l’aube de croiser le FC Metz dont il a également porté le maillot, Franck Rizzetto revient sur son parcours et évoque sa
Lire la suite