En route pour l’Euro 2017 avec… Anouk Dekker

Après Janice Cayman, place à la régionale de l'étape avec la présentation des Pays-Bas, pays hôte de cette compétition. Avant le match d’ouverture face à la Norvège ce soir (18h), suivez la guide, Anouk Dekker.

Anouk, dans quel état d’esprit es-tu avant le début de cet euro, chez toi aux Pays-Bas ?
J’ai hâte (grand sourire). Je me sens affutée et prête pour cette compétition. En plus c’est chez nous, il y a beaucoup d’attente. C’est la première fois que nous organisons un grand tournoi de foot féminin aux Pays-Bas et j’en suis très heureuse. C’est très excitant pour nous. Lorsque j’ai joué le dernier euro en Suède il y a 4 ans, j’ai vu à quel point les Suédoises bénéficiaient d’un soutien important de leur public. Il est indéniablement plus important quand tu joues dans ton pays. 75 à 80% des stades seront tous vêtus d’orange quand nous serons sur la pelouse. Ça promet d’être magnifique et génial à vivre.

Comment présenterais-tu cette équipe des Pays-Bas ?
En termes de profil, l’équipe des Pays-Bas ressemble un peu à celle que nous avons au MHSC avec des joueuses d’expérience associées avec des jeunes de talent. C’est une équipe complète avec des « travailleuses de l’ombre » et des joueuses plus techniques pour faire le jeu. Je pense que nous avons une équipe et des joueuses assez complémentaires. A mon sens c’est une force pour nous.

Quelle est ta place dans cette équipe ?
Mon rôle, c'est de travailler dur pour l'équipe, gagner des duels et donner l'exemple. Quand vous gagnez les duels vous récupérer la balle et ensuite vous pouvez construire et essayer de marquer des buts. Pour ma part je suis au départ, la récupération et la volonté de gagner des duels. J'ai pas mal d’expérience puisque je fais partie des joueuses les plus expérimentées de l’effectif. Ces derniers mois nous avons connu pas mal de blessures en charnière centrale et sur le plan défensif dans son ensemble donc je me suis retrouvée à jouer en charnière centrale alors qu’au MHSC j’évolue plutôt comme milieu défensive. J'alterne les deux postes, ça ne me dérange pas. Je joue simplement où le coach me demande de jouer. Au niveau des points forts de l’équipe, tactiquement nous sommes bien en place et très disciplinées. Chacune d'entre nous sait ce qu'elle a à faire.

Quels sont tes objectifs dans cette compétition ?
Personnellement, j’espère élever mon niveau de jeu au maximum, gagner les duels, récupérer le plus de ballons possibles et en faire profiter les attaquantes : En un mot : donner 100 % de moi-même. Sur le plan collectif, notre groupe avec la Norvège la Belgique et le Danemark est très relevé. L’objectif sera de gagner le plus de match possible sans se projeter sur qui nous serions susceptibles de rencontrer ensuite. De toute façon, le premier objectif est de sortir des poules, tout simplement. Ensuite, nous verrons.

Un mot sur vos adversaires lors de ce 1er tour ?
On a souvent joué contre la Norvège, notamment pour les qualifications de la Coupe du Monde, mais aussi lors des barrages pour aller aux Jeux Olympiques de Rio. C'est une équipe très physique comme la majeure partie des sélections scandinaves. C'est également le cas pour le Danemark. Je pense que, dans les deux cas, ce seront de belles batailles.

Il y aussi un 3e match qui se profile face à la Belgique de Janice Cayman…
Oui. Ce sera spécial de jouer contre la Belgique lors de ce troisième et dernier match, d'autant plus que je connais pas mal de joueuses de cette équipe belge qui sont mes amies. Nous ne serons plus amies pendant 90 minutes mais ce sera toujours le cas avant et après (sourires). Nous jouons régulièrement contre la Belgique et ce sont souvent des rencontres qui se terminent sur des scores serrés. Ce sont des matchs très intéressants à jouer… Cela dit, j’espère qu’à la fin de ce troisième match, la Belgique et les Pays-Bas seront qualifiés pour la suite de la compétition

Qui sont pour toi les favoris de la compétition ?
A mon sens, la France et l'Allemagne sont les deux favoris principaux. L'Angleterre est aussi de mieux en mieux et l’Espagne a aussi un beau rôle à jouer. Ça va être un euro très intéressant.

Pour conclure, quel message souhaiterais-tu faire passer à tes équipières montpelliéraines qui vont disputer cet euro ?
Je leur dirais simplement bonne chance mais surtout de ne pas gagner quand elles joueront contre les Pays-Bas (rires).

A lire également

23sep2017

Équipe pro

Vous pouvez dès à présent télécharger l’Echo de La Mosson, le programme de match officiel de la rencontre MHSC vs PSG en cliquant iciAu sommaire de ce numéro :Un portrait de Vitorino Hilton par Vitorino Hilton qui a fêté ses 40 ans le 13
Lire la suite

22sep2017

Féminines

Supporters des féminines du MHSC deux rendez-vous de gala vous attendent avec les réceptions de l'OL (30/09 14h30) et ZVEZDA-2005 (04/10 20h45)MHSC-OL Premier rendez-vous le samedi 30 septembre à 14h30 au Stade Mama-Ouattara de Grammont pour la
Lire la suite

Équipe pro

Pour son 4e match à domicile de la saison, le MHSC reçoit l'OGC Nice ! Rendez-vous le dimanche 15 octobre au Stade de La MossonLe calendrier d’une saison réserve parfois des périodes au parcours aussi escarpé que celui de l’Himalaya
Lire la suite